Menu
S'identifier

Espagne : le trafic aérien poursuit sa progression en 2019

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 29.01.2020 | Dernière Mise à jour : 29.01.2020

L’aéroport Adolfo Suárez Madrid-Barajas, est arrivé en tête avec 558 566 tonnes, affichant une progression de 7,4 %.

Crédit photo DR

Selon les chiffres publiés par AENA, l’opérateur public des 46 aéroports espagnols, le volume du fret aérien a progressé de 5,6 % en 2019. Pour la deuxième année consécutive, ce chiffre s’est situe légèrement au-dessus du million de tonnes (1,068 Mt) et a atteint un nouveau record historique.

Certes, les résultats de 2019 traduisent un fléchissement de la croissance par rapport aux taux à deux chiffres des années antérieures (+ 10 % en 2018, + 15,2 % en 2017 et + 11,6 % en 2016).  Mais la statistique de l’exercice écoulé est satisfaisante à plus d’un titre. D’abord parce que le flux avait nettement ralenti pendant les neuf premiers mois de 2019 (+ 3,8 %), le bon chiffre du dernier trimestre (+ 10,3 %) permettant d’obtenir le résultat constaté en année pleine.

Surtout, la performance espagnole contraste avec le recul observé du trafic aérien au niveau mondial (- 3,4 % pendant les onze premiers mois de 2019 en tonnes-kilomètres de marchandises) et en Europe (- 1,7 %), selon les statistiques de l’IATA. Comme pendant les années antérieures, le trafic aérien de marchandises est resté fortement concentré : quatre aéroports (Madrid, Saragosse, Barcelone et Vitoria) ont concentré 92% du volume total.

Madrid consolide son leader ship

L’aéroport Adolfo Suárez Madrid-Barajas, est arrivé en tête avec 558 566 tonnes, affichant une progression de 7,4 %. A lui seul, il a représenté 52 % du fret aérien l’année dernière. Certes, le trafic est encore loin d’atteindre celui des grands aéroports européens (Francfort, Paris CDG, Amsterdam, etc.). Mais, d’année en année, l’aéroport madrilène consolide son leadership en Espagne. Il bénéficie à plein du développement du trafic avec l’Amérique latine et de sa connectivité avec d’autres capitales en Europe ou dans le reste du monde ainsi que du boom du commerce électronique. Un bon exemple de la compétitivité de Madrid est le développement par Air Europa Cargo des trafics d’importation de fruits et légumes en provenance d’Amérique latine.

L’extraordinaire percée de Saragosse

La deuxième place a été occupée par l’aéroport de Saragosse qui a devancé celui de Barcelone grâce à une progression de 9,5 % (182 659 t). La performance au cours de la période récente est remarquable puisque le trafic avait atteint 42 542 t en 2010 et…un peu plus de 9 000 t en 2004 ! Comme l’a rappelé récemment, lors d’un colloque professionnel, le directeur de l’aéroport de Saragosse, Marcos Díaz, "le volume du fret double tous les quatre ans". Cette poussée extraordinaire est liée au développement accéléré du groupe de mode Inditex (Zara, Oysho, Bershka, Stradivarius, etc.) dont la logistique est basée sur le transport aérien. Les deux tiers du fret aérien du groupe transitent par Saragosse.

Notons que l’aéroport a engagé des investissements importants (30 M€ en 2008-2017) et 20 M € supplémentaires seront matérialisés d’ici 2021. Saragosse dispose de deux pistes (3 718 m et 3 000 m) et peut traiter 100 t en deux heures. A cela s’ajoute une ouverture 24/24. Outre le trafic d’Inditex, Saragosse est utilisé pour d’autres flux de marchandises (composants automobiles, pharma, produits alimentaires, etc.). Une dizaine de compagnies sont présentes.

Barcelone : montée en puissance de Qatar Airways

L’aéroport de la capitale catalane, Josep Tarradellas Barcelona-El Prat, numéro deux traditionnel, a rétrocédé d’une place en 2019 avec 177 271 t (+ 2,5 %). La Catalogne demeure la principale région exportatrice espagnole, ce qui pousse plusieurs compagnies aériennes à ouvrir de nouvelles liaisons, notamment vers les marchés émergents.

Emirates a ouvert l’année dernière une ligne quotidienne vers Mexico avec un avion Boeing 777-200 LR qui offre une capacité en soute de 13 t. En 2019, Qatar Airways a affiché une forte progression de son trafic (+ 9 % sur 10 mois) et s’est placée au premier rang. On trouve ensuite Emirates, European Air Transport, UPS et Turkish Airlines.

Vitoria : projets en vue

En quatrième position, on trouve l’aéroport de Vitoria avec 64 463 t et une progression de 3,7 %, inférieure à la moyenne nationale, en dépit de l’ouverture 24/24 depuis avril 2019. Plus de 90 % du trafic est réalisé par European Air Transport (EAT) qui appartient à DHL.

La "Diputación", équivalent du conseil départemental, de la province d’Alava souhaite cependant renforcer l’activité de l’aéroport avec le projet de création du Vitoria Industrial Airport Park (VIAP). Cet organisme demande également la construction d’un nouveau terminal et l’extension de la capacité de traitement de fret.

Auteur

  • Daniel Solano

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format