Menu
S'identifier

Espagne : l’embellie du fret aérien se confirme

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 16.01.2017

Crédit photo © Aéroport de Barcelone

La reprise du fret aérien engagée en 2014 s’est confirmée en 2016 pour les aéroports espagnols. Les quatre premières plates-formes concentrent près de 90% de l’activité.

Dans le secteur du fret aérien espagnol, les indicateurs sont au vert.  Selon les chiffres publiés par AENA, l’entité qui gère 46 aéroports espagnols, le trafic a progressé de +11,2%, en 2016, avec un total de 795 575 tonnes. Surtout, l’année passée est le 3e exercice positif pour le fret avec un accroissement global de 24,5% pendant la période 2014-2016.

Dynamisme de l'économie

Le pic de trafic antérieur à la crise (672 000 tonnes en 2011) a été clairement dépassé. Cette performance s’explique, d’abord,  par le dynamisme de l’économie espagnole, dont la croissance a encore dépassé 3% en 2016 (3,2% selon la dernière estimation officielle de la Banque d’Espagne, soit le même chiffre qu’en 2015).

Surtout, l’expansion du commerce extérieur a bénéficié au transport aérien comme aux ports ou au secteur du transport routier de marchandises. Pendant les dix premiers mois de 2016, les exportations espagnoles de marchandises ont augmenté de 0,9% en valeur mais bien davantage en direction de certains marchés en croissance : Canada (+7,4%), Chine (+12,8%), Hong Kong (+8,1%) ou Maroc (+13,6%). Sur l’Asie, hors Moyen-Orient, la hausse a été de 3,8%.

Madrid confirme sa place de hub central

L’année 2016 a confirmé la tendance à la concentration du trafic. Au total, les quatre premiers aéroports ont représenté 89% du fret espagnol en 2016 (contre 85% en 2011).

  • Madrid-Barajas, hub central pour le fret en Espagne, a traité 415 774 tonnes (+9%), soit 52% du trafic national. En 2011, dernière année avant la crise, l’aéroport de la capitale avait capté 45% de l’activité.
  • Barcelone affiche +13,3% à 132 755 t soit à peine moins que l’excellent résultant de 2015 (+14,1%). Sa part du trafic est passée de 14,4% en 2011 à 16,7% en 2016. Cet aéroport a tendance à absorber le trafic catalan comme le montre l’effondrement de l’activité à Gérone (-46,6% en 2016, avec à peine plus de 50 000 t).
  • Saragosse enregistre pour sa part une progression de 29% à 110 564 tonnes, soit 14% du trafic contre 7% avant la crise. Cet aéroport confirme ainsi sa fonction de plate-forme logistique de la capitale aragonaise, dans les domaines du transport routier et du ferroviaire.
  • L’aéroport de Vitoria joue un rôle similaire de hub au sein du Pays basque espagnol, avec 52 135 t traitées (+12,4%) et une progression régulière au cours des quatre dernières années. Le trafic a augmenté de 50% entre 2012 et 2016. Le gouvernement régional souhaiterait développer davantage encore son activité.

 

 

Auteur

  • Daniel Solano

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format