Menu
S'identifier

DB Schenker s’intéresse aux drones de livraison de Volocopter

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 28.02.2020 | Dernière Mise à jour : 02.03.2020

Le Volodrone, présenté en octobre dernier, se trouve encore en phase de test. Il peut transporter jusqu’à 200 kg et est destiné à être intégré dans la chaîne logistique.

Crédit photo DR

DB Schenker entre dans le projet de taxi volant Volocopter, qui développe des drônes pour le transport des passagers comme des marchandises. "Nous sommes convaincus que la technologie de Volocopter a le potentiel de donner une nouvelle dimension aux transports pour nos clients", explique DB Schenker à ce sujet.

DB Schenker, la filiale logistique de Deutsche Bahn, vient d’entrer au capital du constructeur allemand de taxis volants électriques et autonomes Volocopter. L’investissement de DB Schenker, dont le montant n’a pas été communiqué, doit permettre à Volocopter de développer ses véhicules de fret de la seconde génération, le Volodrone, spécialisé dans la livraison de marchandises. Le Volodrone, présenté en octobre dernier, se trouve encore en phase de test. Il peut transporter jusqu’à 200 kg et est destiné à être intégré dans la chaîne logistique.

"Nous sommes persuadés que Volocopter a le potentiel de stimuler la logistique et les transports dans une nouvelle dimension, pour répondre aux besoins de nos clients, explique Jochen Thewes, le président de DB Schenker. L’intégration du Volodrone dans notre future chaîne de livraison nous permettra de livrer plus vite et sans émission, pour répondre aux attentes de nos clients." Jochen Thewes entre par ailleurs au sein du conseil de Surveillance de Volocopter, aux côtés de l’ancien patron de Daimler, Dieter Zetsche. Daimler était entré en 2017 au capital de Volocopter, à l’époque où Zetsche dirigeait le groupe.

Des taxis volants dans deux à quatre ans

Depuis sa création, Volocopter a attiré 122 millions d’euros de capitaux sur les marchés. En septembre 2019, le constructeur automobile chinois Geely entrait au capital de la start-up à hauteur de 50 millions d’euros. L’assureur japonais Mitsui Sumitomo Insurance et la société de capital risque californienne Translink font également partie des investisseurs de Volocopter.

Créée en 2011 à Bruchsal, Volocopter développe également le modèle Volocity, un taxi volant destiné à transporter des passagers. La société s’était livrée l’été dernier à un vol très remarqué au-dessus de Singapour. La société veut mettre ses premiers taxis volants en circulation d’ici deux à quatre ans.

Auteur

  • Nathalie Versieux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format