Menu

Le paquet Mobilité au cœur du Conseil européen des Transports

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 04.12.2017 | Dernière Mise à jour : 04.12.2017

Violeta Bulc, commissaire européenne en charge des Transports, viendra présenter les mesures concernant notamment les véhicules de transport routier propre et les transports combinés le 5 décembre.

Crédit photo Union européenne, Georges Boulougouris

Détachement des travailleurs dans le secteur des transports, eurovignette, transport routier propre, combiné : les mesures proposés par la Commission dans les volets 1 et 2 de son paquet mobilité seront au centre de l'ultime Conseil européen des ministres des transports sous présidence estonienne, le 5 décembre.

C'est un menu copieux qui attend les 28 ministres européens des Transports, le 5 décembre, dans le domaine du transport routier. Le conseil européen doit d'abord se pencher sur l'état d'avancement des propositions émises par la Commission le 31 mai dernier, dans le cadre du premier volet de son paquet Mobilité.

Social, tarification routière, mobilité propre

Ce volet traitait notamment du fonctionnement du marché du transport routier de marchandises et des conditions sociales du secteur. À la lumière de l'accord sur la révision de la directive détachement intervenu fin octobre, qui ramène précisément le sort des salariés du transport routier aux négociations du paquet Mobilité, les échanges promettent d'être animés.

Les ministres doivent aussi mener un débat d'orientation sur les propositions relatives à la tarification routière, y compris la directive sur l'eurovignette.

En matière de transport routier, ils évoqueront enfin la deuxième série de propositions sur la mobilité, adoptée en novembre. Violeta Bulc, commissaire européenne en charge des Transports, viendra présenter les mesures concernant notamment les véhicules de transport routier propre et les transports combinés.

Le programme de la présidence bulgare

Indépendamment du paquet Mobilité, le Conseil devrait adopter des conclusions sur  les progrès accomplis concernant les réseaux transeuropéens de transport, la numérisation des transports et l'évaluation à mi-parcours de Galileo.

Enfin, la future présidence bulgare, qui succédera le 1er janvier 2018 à la présidence estonienne, présentera son programme de travail.

Auteur

  • Anne Kerriou

Les plus lus

Abonnez-vous

Pour rester au coeur de votre métier, profitez dès maintenant de l'accès numérique au site www.actu-transport-logistique.fr en vous abonnant à L'Officiel des Transporteurs ou à Logistiques Magazine.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format