Menu
S'identifier

XPO Logistics dévoile ses projets de développement dans la supply chain

Supply Chain Magazine | Supply Chain | publié le : 13.06.2017

Crédit photo

Vincent Ricci, directeur du développement de XPO Logistics pour les opérations supply chain en France et en Suisse, revient sur la nouvelle approche commerciale qui se met en place, basée notamment sur des marchés verticaux. Il évoque également les projets de mécanisation/automatisation.

SCM : Vous êtes directeur du développement de XPO Logistics depuis avril 2017. À ce titre, vous superviserez non seulement les équipes commerciales, ingénierie client, performance, et déploiement, mais aussi QHSSE, marketing et communication. Pourquoi cette nouveauté ?

Vincent Ricci : Parce que nous souhaitons proposer une approche holistique en plaçant le client au cœur de notre direction de développement. A la dimension commerciale, ingénierie, et déploiement des solutions, nous ajoutons la dimension QHSEE (Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement) afin de s'assurer que la qualité au sens large est partie prenante de l'ensemble du partenariat avec notre client, sur l'ensemble du cycle de vie du contrat. Ce n'était pas le cas avant et je pense que c'est un élément différenciant. En tout cas, je ne connais pas d'autres prestataires organisés comme cela.

SCM : Votre expérience en logistique du e-commerce chez Amazon, pour la mise en place du réseau de consignes "Amazon Lockers", et auparavant en tant que chargé du développement des comptes e-commerce en France chez Geodis, sera-t-elle déterminante dans vos nouvelles fonctions ?

V.R. : Mon expérience chez Amazon, Geodis et même en tant que consultant chez PwC, me sera en effet très utile sur un plan technique et commercial. L'e-commerce fait partie de nos axes de développement prioritaires pour 2017, mais il n'est pas le seul. Il y a également le retail et la grande distribution (notamment sur les approches omnicanal), ainsi que les FMCG où nous allons poursuivre le développement de services à plus forte valeur ajoutée, comme le copacking par exemple.

Il y a aussi de nouveaux secteurs sur lesquels nous voulons nous développer, comme la santé et l'industrie. Sans oublier la température dirigée, positive et négative, qui est une BU à part entière (15 % du CA, comme l'e-commerce), et sur laquelle nous avons la volonté très forte de continuer à nous développer.

SCM : Comment êtes-vous organisés au niveau commercial ?

V.R. :  Jusqu'à présent, notre organisation commerciale était pluridisciplinaire. Nous sommes en cours de transformation pour créer des directions par marchés verticaux (retail & e-commerce, FMCG, pharma&cosmetics, industrie, température dirigée) avec une plus grande connaissance des bonnes pratiques spécifiques à chaque secteur.

D'ici fin 2017, nous serons alignés sur l'organisation opérationnelle déjà mise en place depuis le début de l'année par notre directeur général Bertrand Le Goff, avec des relais sectoriels dans chaque région.

SCM : Les projets de mécanisation et d'automatisation sont en forte croissance, notamment dans la distribution. Comment vous organisez-vous pour répondre à cette demande en tant que prestataire ?

V.R. : Nous avons une forte expertise dans ce domaine avec une douzaine de sites mécanisés/automatisés en France. Et nous avons l'intention de densifier nos équipes de développement en recrutant de nouveaux talents avec une expertise sur les équipements, mais aussi des compétences BI et analyse de données.

L'objectif est de construire une équipe qui rassemble l'ensemble des composantes pour traiter ces sujets de mécanisation et automatisation, au cas par cas, avec une approche conseil de plus haut niveau : y a-t-il un intérêt économique à automatiser, cela a-t-il du sens en terme de ROI ? Le time-to-market est-il un enjeu qui justifie une automatisation ? Quel est le degré de risque social ? L'enjeu est de proposer ou non à nos clients un projet de mécanisation/automatisation non pas par défaut mais au terme d'une approche rationnelle et mûrement réfléchie.

Extrait de la Newsletter Supply Chain Magazine n°2512 du 12 juin 2017.

Thème(s) associé(s)

Process/automatisation

Auteur

  • Jean-Luc Rognon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format