Menu
S'identifier

Sinaaps, des alertes sur les dérives des coûts de transport

Actu-Transport-Logistique.fr | Supply Chain | publié le : 01.04.2019 | Dernière Mise à jour : 02.04.2019

Charles El Meliani, responsable marketing de bp2r.

Crédit photo Grégoire Hamon

Commercialisée depuis 9 mois, la solution Sinaaps, développée par le cabinet bp2r, met l’intelligence artificielle au service des responsables transport. Détection et calculs des dérives, avec une analyse poussée de données parfois très hétérogènes.

Le cabinet bp2r profitait du salon SITL pour promouvoir sa solution Sinaaps, qui met l’intelligence artificielle (IA) au service des responsables transport. "En ayant recours à des algorithmes d'IA, Sinaaps va permettre de détecter et de qualifier automatiquement les anomalies transport qui nuisent à la bonne conduite de l'activité. Notre solution permet de valoriser les pertes induites et d’expliquer pourquoi", explique ainsi Charles El Meliani, responsable marketing de bp2r dans l’espace Smart Demo de la SITL, dédié aux démonstrations de solutions innovantes.

Compilation de données hétérogènes

Au travers d’analyses graphiques et de cartographies interactives, la solution Sinaaps promet une optimisation des coûts de transport avec une réduction de la dépense de 1 à 10 %. Comment ? En recoupant des données, parfois très hétérogènes et en les compilant de manière lisible. "Notre solution est capable de s’interfacer avec TMS, ERP, WMS ou des fichiers Excel internes en provenance des transporteurs pour identifier les dérives. Elle intègre aussi des données disponibles en open data, qui peuvent être la météo ou le trafic, pour identifier les dérives, là où cela se joue", détaille Charles El Meliani. Et de citer le cas d’une dérive sur un plan de transport, signalée par un taux de respect client qui perd 5 points subitement, alors qu’il se situait à 89 % auparavant. "Notre solution va pouvoir quantifier le montant des pertes induites, qui peuvent se monter à 50 000 € dans notre cas, et d’en expliquer les raisons. Ainsi, un client peut avoir demandé à ce qu’un prestataire référencé ne vienne plus, et sa demande n’a pas été respectée. Ou bien on peut remarquer un pic anormal d’activité chaque vendredi, parce que les expéditions n’étaient pas prêtes à temps, ce qui a nécessité de faire appel à un autre prestataire. Le client peut aussi avoir demandé à être livré en J + 1, or il s’avère que le transporteur qui l’a desservi ne travaille qu’en J + 2..."

Réduction de l’empreinte carbone

Outre un signalement des dérives, Sinaaps permet aussi de prévoir l'insatisfaction client et d’agir avant qu’il ne soit trop tard. L’outil permet également de calculer les gaz à effet de serre produits pour chaque expédition, avec des alertes possibles en cas de dépassement de seuils d’émission CO2, ainsi qu’une évaluation de l'impact de solutions plus "vertes". Commercialisée depuis 9 mois, Sinaaps a été adoptée par une trentaine d’entreprises. L’une des dernières en date, L’Oréal, a étendue cette solution à toutes ses divisions en France en novembre, après une phase pilote menée avec la division produits grand public.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format