Menu
S'identifier

INTERVIEW - Pierre-Yves Escarpit, Cdiscount : "Nous faisons des recherches sur les process logistiques qui pourraient être robotisés"

Supply Chain Magazine | Supply Chain | publié le : 07.12.2017 | Dernière Mise à jour : 12.12.2017

Pierre-Yves Escarpit, directeur des opérations de Cdiscount.

Crédit photo Cdiscount

Une année logistique chargée pour le pure player Cdiscount : de nouvelles offres, un schéma qui continue d’évoluer, des start-up incubées pour imaginer la logistique de demain, etc. Bilan avec Pierre-Yves Escarpit, directeur des opérations de Cdiscount.

Supply Chain Magazine : Quelles ont été les grandes actualités logistiques de Cdiscount ?

Pierre-Yves Escarpit : Nos évolutions sont pensées pour améliorer le service clients, avec des livraisons sur mesure et toujours plus rapides. Pour y parvenir, nous aurons par exemple ouvert en 2017 200 000 m2 d’entrepôts supplémentaires. L’extension de l’un de nos deux sites de Saint-Mard, de 48 000 à 72 000 m2, aura également lieu au début de l’année 2018. Au total, nous avons donc aujourd’hui 500 000 m2, dont la moitié se situe en Ile-de-France. Cette organisation nous permet d’assurer notre offre de livraison le jour même, lancée en 2015. Pour nos clients de l’Ile-de-France, nous utilisons une ligne grande vitesse (LGV) de la SNCF pour livrer depuis les entrepôts bordelais

L’évolution forte de notre schéma logistique concerne également la livraison le dimanche, lancée l’année dernière avec Chronopost à Paris. A partir du week-end du 9 décembre 2017, nous pourrons désormais la proposer sur l’Ile-de-France et dans les 14 plus grosses agglomérations de France.

Pour accompagner l’ensemble de ces offres, nous avons mis en place une nouvelle suite logicielle avec Manhattan Associates, avec une solution d’Order Management et un nouveau WMS. Nous avons par ailleurs installé deux nouvelles machines d’emballage en 3 dimensions, la CVP 500 de Neopost, que nous avons commencé à tester en 2016. Désormais, deux de ces machines, qui permettent d’emballer à la juste mesure les produits, sans vide, sont en activité sur notre entrepôt historique de Bordeaux, et une autre sur celui de 60 000 m2 de Réau (77). Ces machines nous permettent de réduire de 30 % la taille de nos colis, nous consommons ainsi moins de carton et nous remplissons nos camions de plus de colis.

S.C.M. : Vous avez également signé un partenariat récemment avec la société israélienne Bringg pour la géolocalisation des livraisons des produits de plus de 30 kilos. Comment cela se passe-t-il et pourquoi uniquement sur cette typologie de marchandises ?

P.-Y. E. : Les produits de plus de 30 kilos sont livrés par C Chez Vous, filiale du groupe Casino, auquel nous appartenons. Nous avions déjà mis en place la livraison sur rendez-vous, avec un créneau de 4 heures, que nous avions réussi à réduire à 2 heures. Mais il y avait une véritable attente de nos clients pour encore plus de précision. En effet, sur les autres produits, le facteur peut toujours les placer dans la boîte aux lettres en cas d’absence. Pour ces produits, meubles ou électroménager, c’est plus difficile… Nous avons donc travaillé sur cette innovation avec Bringg pour pouvoir annoncer un créneau d’une heure à nos clients le jour de la livraison, avec de plus une géolocalisation du camion qui leur permet de suivre leur livraison en temps réel. Et ils peuvent désormais également échanger par sms puis par téléphone avec le chauffeur et noter la qualité de la prestation. Nous avons testé la solution en juin et juillet sur Bordeaux, pour la déployer aujourd’hui sur l’Ile-de-France et Lyon. Au premier trimestre 2018, le service sera proposé par nos 45 agences de livraison et couvrira l’ensemble du territoire français. Il s’agit néanmoins d’une première étape et nous déploierons sans doute la solution à nos autres produits dans les années qui viennent.

S.C.M. : Autre actualité pour Cdiscount, l’incubation de 4 start-up, avec The Warehouse, qui va leur permettre de tester leur innovation en situation réelle et d’être accompagnées pendant 6 mois par des professionnels. Parmi ces jeunes pousses, ShopRunBack, spécialiste des retours dans le e-commerce, créé en 2014… quel intérêt pour Cdiscount de suivre une entreprise, déjà opérationnelle et qui a déjà des clients ?

P.-Y. E. : ShopRunBack travaille en effet depuis un moment déjà sur la gestion des retours dans le e-commerce. Mais jusqu’à présent, elle ne s’occupait des retours que des petits produits… Nous allons maintenant travailler ensemble sur de plus gros colis.

S.C.M. : Vous travaillez également en ce moment sur la robotisation de la logistique… Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

P.-Y. E. : Nous sommes effectivement en réflexion sur ce sujet par plusieurs biais. Par exemple, parmi les 4 start-up que nous avons sélectionnées, il y a la société NoMagic, spécialisée dans la cobotique, avec qui nous envisageons de mettre en place plusieurs pilotes sur la question de la robotisation dans les entrepôts. Nous collaborons également à une thèse avec le laboratoire CAOR (Centre de robotique de Mines ParisTech). Enfin, nous faisons des recherches sur les différents process logistiques qui pourraient être robotisés, pour fournir toujours plus de qualité et de rapidité à nos clients, mais aussi pour trouver des solutions sur la santé au travail, notamment sur les charges lourdes et sur les déplacements des opérateurs dans l’entrepôt, avec des solutions de goods-to-man par exemple… Mais nous en reparlerons plus en détail dans le courant du mois de janvier, notamment lors des ROIS de la supply chain…

CV Express

Formation :

  • Ecole Nationale des Ponts et Chaussées
  • DEA Organisation de la Production et de l’Entreprise

Expériences professionnelles :

  • 2000-2005 : Manager PEA Consulting
  • 2005-2008 : Directeur Capgemini Consulting
  • 2008-2012 : Directeur des Flux Franprix-LeaderPrice
  • 2012-2017 : Directeur des Opérations Cdiscount

Cdiscount en chiffres

  • Volume d’affaire : 3 milliards d'euros
  • Effectif : 1 700 collaborateurs
  • 500 000 m2 d’entrepôts logistiques
  • 10 millions de produits expédiés sur la période des fêtes, avec un pic pendant le Black Friday à plus de 500 000 produits/jour

 

Auteur

  • Éloïse Leydier

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format