Menu
S'identifier

Livraison de colis : DPDgroup/Geopost annonce 42 % de croissance en 2020

Actu-Transport-Logistique.fr | Supply Chain | publié le : 03.03.2021 | Dernière Mise à jour : 03.03.2021

Boris Winkelmann, Pdg de GeoPost/DPDgroup et directeur général adjoint du groupe La Poste.

Crédit photo DPDgroup

Fort d'une croissance anticipée générée par la crise sanitaire liée à au Covid-19, DPDgroup a explosé les chiffres en 2020 : 11 Md€ de CA, soit + 42 % d'augmentation, et 800 M€ de bénéfices. Boris Winkelmann, Pdg de GeoPost/DPDgroup et directeur général adjoint du groupe La Poste, a de ce fait de belles ambitions pour le réseau international de livraison de colis de GeoPost à horizon 2025.  

Ce sont des chiffres spectaculaires que Boris Winkelmann, Pdg de GeoPost/DPDgroup et directeur général adjoint du groupe La Poste, a livrés le 1er mars quant aux résultats 2020 de DPDgroup, réseau international de livraison de colis de GeoPost, holding détenue par le groupe La Poste. Un chiffre d’affaires de 11 milliards d’euros (Md€), pour une croissance de 42 %, c’est le bilan d’une année fortement marquée par la pandémie de Covid-19 à laquelle il a fallu faire face. Mais les mesures de confinement ont généré une montée en flèche du e-commerce, soit un demi-milliard de colis supplémentaires à gérer, équivalant à 75 % d'augmentation. Les bénéfices aussi ont doublé, et se montent à 800 M€. Ces bons chiffres représentent de ce fait 35 % des revenus du groupe La Poste (30 % en 2019).

Une bascule vers le BtoC

En 2020, DPDgroup a pour la première fois basculé majoritairement dans le BtoC (business to consumer), avec 55 % des volumes et + 57 % de croissance organique, qui a connu une plus forte croissance que le BtoB. L’augmentation a été d’autant plus forte lorsque la part du BtoC était majoritaire auparavant, pour des pays comme le Brésil par exemple, avec + 80 %, l'Irlande (+ 47 %), le Royaume-Uni (+ 39 %) ou la Russie (+ 32 %). En revanche, les pays où le BtoB occupait la plus large part ont davantage souffert de la crise, avec un ralentissement économique : c’est le cas de la France (+ 9 % avec DPD et + 13 % avec Chronopost) et de l’Allemagne (+ 13 %).

+ 115 % pour Chronofresh

Ce sont la santé et l’alimentation qui ont connu la plus grosse croissance, à l’exemple de Chronofresh, qui a surperformé avec + 115 % de volumes, soit un doublement des livraisons de produits alimentaires frais ou surgelés. Logiquement, Stuart, la plate-forme de livraison urbaine, spécialiste du dernier kilomètre, a de ce fait été extrêmement sollicitée, avec une augmentation de 75 % de livraisons en France, en Pologne, en Espagne et au Royaume-Uni, pour un total de 19,7 millions de livraisons.

Via le réseau de consignes Pickup, la livraison sans contact n’a pas été un souci pour DPDPgroup. Il a néanmoins fallu ouvrir 70 nouveaux hub et dépôts, soit au total 1 200 sites opérationnels. 20 000 employés, directs ou indirects, sont venus renforcer les équipes pour absorber les volumes.

Au chapitre des événements, en 2020 une prise de participation majoritaire a été effectuée au capital de trois entreprises : BRT (pour 85 %), principale entreprise de livraison de colis en Italie, Jadlog, au Brésil (pour 98 %), et enfin Geis Parcel, entreprise de logistique en République tchèque et en Slovaquie.

Objectif : 21 Md€ en 2025

"2020 a eu un impact profond et durable sur le e-commerce et le secteur de la livraison. Je suis fier de la résilience et de la réussite de toutes nos équipes partout dans le monde, et je pense que nous sommes mieux placés que jamais pour devenir la référence internationale de la livraison responsable et un facilitateur de premier plan du e-commerce, constate Boris Winkelmann. Les opportunités sont nombreuses, et nous sommes forts de notre culture de l'excellence et d'innovation, alors il n'y a pas de limite à ce que nous pouvons réaliser ensemble d’ici 2025 et au-delà." 

Boris Winkelmann a ainsi défini trois piliers pour sa stratégie de croissance sur 5 ans, "Together and Beyond". DPD Group a en effet pour objectif, rien de moins que doubler ses revenus, afin d’atteindre 21 Md€ en 2025. Il est également envisagé d’augmenter la part d’activité intercontinentale, pour atteindre 20 % du chiffre d’affaires. En effet, la livraison de colis est amenée à croître beaucoup plus rapidement hors Europe, dans les dix ans à venir, le groupe souhaite donc renforcer ses positions en Asie du Sud-Est, au Moyen-Orient, en Afrique et en Amérique du Sud.

Plus vert et plus étendu

Conscient du fait que 30 % de la pollution sont générés par la logistique urbaine, le groupe a lancé en octobre 2020 un plan destiné à livrer avec un faible taux d’émissions dans les 225 plus grandes villes européennes d’ici à 2025 : les ambitions sont de réduire 30 % les émissions de CO2 par colis par rapport à 2013, de réduire l’empreinte carbone de 89 %, et les polluants de 80 %.

DPDgroup veut aussi densifier son réseau de livraison hors domicile, qui s’appuie sur les points relais et consignes de son réseau Pickup, qu'il prévoit de doubler. Le but est d’assurer une meilleure couverture en Europe, avec un accès à un point Pickup à moins de 10 minutes (soit 90 % de couverture), ce qui représente à terme 100 ​​​​ 000 points de contact, dont 70 000 ​​​​​​ points relais et 30 000 consignes.

Auteur

  • Marie-Helen Gallon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format