Menu
S'identifier

Le ministère de l’Environnement publie une cartographie des zones logistiques françaises

Actu-Transport-Logistique.fr | Supply Chain | publié le : 05.03.2017

Les entrepôts et plates-formes logistiques de plus de 30 000 m2 ne représentent que 14 % du nombre d'EPL total en France, mais 44 % de l'offre d'entreposage.

Crédit photo © DR

Le service statistique du ministère de l’Environnement vient de publier le premier "atlas des entrepôts et des aires logistiques en France en 2015". Une initiative qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale "France Logistique 2025".

Pour atteindre son but, il n’est pas inutile de savoir d’où l’on part... Le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, qui a lancé juillet 2015 la stratégie nationale "France Logistique 2025", a décidé de procéder à un état des lieux. Il publie pour cela le premier "atlas des entrepôts et des aires logistiques en France en 2015".

Des données à la disposition de tous

Ce document de 112 pages, réalisé par le Service de l’observation et des statistiques du ministère (SOeS), vise à "mieux connaître les différents acteurs de la chaîne logistique". Il ambitionne de "mettre à disposition de tous des données les plus fines possibles sur la localisation des entrepôts, afin que les acteurs nationaux et locaux de la logistique puissent s’en saisir et mener leurs propres analyses". 

Et en effet, les chiffres foisonnent. "Au 31 décembre 2015, la France métropolitaine comptait 4 432 entrepôts ou plates-formes logistiques (EPL) de plus de 5 000 m2, pour une offre d’entreposage de 78 millions de mètres carrés", indique l’atlas, précisant ensuite la répartition des EPL de plus de 5 000 m2 par taille de surface. Les grands EPL (+ de 30 000 m2) sont rares (14 % du total), mais pèsent fortement dans l’offre d’entreposage (44 %), précise le document.

Une concentration dans le nord et l’est de la France

La répartition par secteur d’activité des entreprises exploitantes révèle quant à elle une domination de l’industrie (27 %), devant le commerce de gros (24 %), l’entreposage (19 %), puis le transport et autres activités logistiques (14 %). Les deux tiers des entrepôts et plates-formes logistiques sont exploités pour compte propre.

L’analyse par région montre ensuite une concentration dans le nord et l’est de la France. Le rapport met en avant l’existence "d’aires logistiques élargies", définies comme étant un territoire composé d’au moins trois EPL de plus de 5 000 m2 et sur lequel chaque EPL est localisé à moins de six kilomètres d’un autre EPL de la même aire logistique.

L’atlas publié par le ministère ausculte enfin région par région le pays logistique français.

Auteur

  • Anne Kerriou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format