Menu
S'identifier

PRESTATAIRE LOGISTIQUE

Gefco tire le bilan de son année 2020

Supply Chain Magazine | Supply Chain | publié le : 06.05.2021 | Dernière Mise à jour : 06.05.2021

Gefco a remporté ou renouvelé plusieurs contrats au niveau de sa division Overland & Contract Logistics en 2020.  

Crédit photo Gefco

"Résister aux vents contraires", c'est l'objectif de Gefco pour 2021, après avoir affronté les remous de la crise sanitaire en 2020. Le logisticien a enregistré une baisse de 19,7 % de son CA, à 3,8 Md€. 

Très présent historiquement dans le secteur automobile, Gefco a été logiquement impacté de façon significative par la crise sanitaire en 2020. Sur l’ensemble de l’exercice, marqué par l’arrêt de nombreuses usines en début d’année, le logisticien a enregistré une baisse de 19,7 % de son CA, à 3,8 Md€. Mais si sa division Finished Vehicle Logistics (FVL) a vu ses recettes reculer de 21,9 % (1,5 Md€) et l’activité de sa division Overland & Contract Logistics s’est contractée de 19,7 ​​​​​​​% (1,8 ​​​​​​​Md€), son activité Air & Sea a connu pour sa part une hausse de 1,6 ​​​​​​​% (339,8 ​​​​​​​M€) en raison d’une forte demande de solutions de transport urgents, notamment en fournitures médicales essentielles et en masques depuis l’Asie vers l’Europe et l’Amérique du Nord.

Le routier et la logistique contractuelle moins affectés

L’activité de transport routier et de logistique contractuelle a été moins affectée que la division FVL en raison d’un portefeuille clients plus diversifié et quelques signatures de contrats. L’entreprise d’équipements électroménagers Electrolux lui a ainsi renouvelé sa confiance pour la distribution de ses produits en Pologne, Turquie, Ukraine et Roumanie, et Nestlé a confié à Gefco la distribution de ses bouteilles d’eau, du café, de ses aliments pour animaux domestiques et de ses produits de santé sur la Grèce, la Pologne, la Suisse, la Turquie, le Portugal, la Serbie et la France.

Une marge opérationnelle de 3,7 ​​​​​​​% en 2020

Au final, le prestataire affiche une marge opérationnelle de 3,7 ​​​​​​​% en 2020 (contre 4,3 ​​​​​​​% en 2019). "Lorsque la crise a commencé en mars sans que l’on puisse en présager la fin, nous avons pris des mesures pour en limiter les effets en renforçant les contrôles financiers dans toute l’organisation", souligne Pavel Ilichev, vice-président exécutif finance et stratégie de Gefco. Avec une réduction de ses coûts et une gestion stricte de ses fonds de roulement, le groupe a pu réduire son endettement de plus de moitié, à 150 M€. "Notre forte capacité à générer du cash et notre faible ratio d’endettement actuel nous permettent de résister aux vents contraires et aux incertitudes économiques, et nous place favorablement pour aborder 2021 et la reprise économique annoncée", conclut Pavel Ilichev. 

Auteur

  • Armindo Dias

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format