Menu
S'identifier

France Supply Chain voit l’avenir en vert

Supply Chain Magazine | Supply Chain | publié le : 08.06.2021 | Dernière Mise à jour : 10.06.2021

Le manifeste estime notamment qu’il convient désormais de s’appuyer sur des supply chains bien conçues de bout en bout, de faire des plateformes logistiques une source d’énergie pour les territoires ou encore de partager un maximum de données.

Crédit photo DR

Dans la perspective de la COP26 qui se tiendra du 1er au 12 novembre à Glasgow (Ecosse), France Supply Chain a publié un manifeste appelant à un "verdissement" de la supply chain. Ce document recense trois axes de progrès : la conception de la supply chain, la décarbonation de la logistique et le partage de données.

Dans la perspective de la COP26 qui se tiendra du 1er au 12 novembre à Glasgow (Ecosse), France Supply Chain a publié un manifeste appelant à un ‘verdissement’ de la supply chain. A travers ce document, l’association et sa communauté SupplyChain4Good entendent contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique en partageant leur vision et leurs propositions à l’horizon 2030. Trois axes de progrès ont été identifiés : la conception de la supply chain, la décarbonation de la logistique et le partage de données.

Un partage de données

Le manifeste estime notamment qu’il convient désormais de s’appuyer sur des supply chains bien conçues de bout en bout, de faire des plateformes logistiques une source d’énergie pour les territoires ou encore de partager un maximum de données entre entreprises, pouvoirs publics et associations. "Les supply chains plus durables sont meilleures pour la performance, les personnes et la planète", rappelle Yann de Feraudy, président de France Supply Chain.

Selon France Supply Chain, des évolutions majeures devraient se produire sur le marché. Charlotte Migne, la directrice développement durable de FM Logistic, estime par exemple que la mutualisation de bout en bout sera le standard des livraisons urbaines en 2030. Pierre-Martin Huet, directeur supply chain du groupe Michelin, considère pour sa part que la plupart des camions devrait afficher à cet horizon un taux de remplissage d’au moins 95 %. 

Lire également cet article sur www.supplychainmagazine.fr

Auteur

  • Armindo Dias

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format