Menu
S'identifier

Tesla annonce son semi-remorque électrique pour le 1er décembre

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 03.11.2022 | Dernière Mise à jour : 10.11.2022

Crédit photo

Le semi-remorque électrique de Tesla devrait sortir des chaînes de production le 1er décembre 2022 pour servir ses premiers clients. Pepsi attend une quinzaine d’exemplaires sur la centaine prévue, avec 3 ans de retard. Le constructeur Renault Trucks en profite pour égratigner son concurrent dans une campagne humoristique

Tesla indique avoir commencé la production de son semi-remorque, annoncé initialement pour 2019, et prévoit de commencer ses premières livraisons au mois de décembre 2022. Dans un tweet, son facétieux patron Elon Musk a précisé que la société Pepsi ferait partie des premiers clients servis, le 1er décembre. Une information confirmée par la société de boissons gazeuses, qui avait commandé 100 véhicules de transport électriques en décembre 2017, un mois seulement après l’annonce du lancement du camion électrique. Sur son site Internet, Pepsi affirme déployer une première quinzaine de camions Tesla Semi d'ici à la fin de l'année. Ce sera l’occasion d’en savoir davantage sur ce camion dont le poids, notamment de la batterie, reste encore mystérieux, de même que le coût de la supercharge, Tesla ayant l’habitude de faire payer l’usage de ses superchargeurs au prix fort. Et l’incidence d’une charge puissante sur la durée de vie de la batterie, le véhicule étant conçu pour parcourir 1,6 million de kilomètres.

De 0 à 96 km/h en 20 secondes...

Tesla promet en effet que le semi peut accélérer de 0 à 96 km/h en 20 secondes même lorsqu'il est "pleinement chargé" et maintenir une vitesse élevée pour une autonomie de 480 ou 800 km. Une recharge de 30 minutes à forte capacité permettrait de recharger 70 % de la batterie.

Lors du point presse qui a suivi la présentation des résultats financiers pour le 3e trimestre, Elon Musk a indiqué que Tesla viserait la production de 50 000 véhicules en 2024, une quantité impressionnante en partant de zéro, d’autant plus dans le contexte de pénurie qui pèse sur les chaînes d’approvisionnement.



Le véhicule, dont le coût est estimé à 180 000 dollars selon Reuters, est éligible à une subvention de 40 000 dollars, dont le principe a été approuvé cet été par le Sénat américain.

En attendant que le camion soit livré, le constructeur français Renault Trucks en a profité pour lancer une campagne publicitaire humoristique (vidéo ci-dessus), où des colleurs d’affiche d’une campagne pour le Semi de Tesla utilisent un Renault Trucks électrique E-Tech D pour effectuer leur travail. "Il y a ceux qui font des grandes annonces, et il y a ceux qui font déjà des kilomètres", indique le constructeur qui revendique déjà 300 camions électriques livrés. Pour l’anecdote, le camion est conduit par Christophe Martin, directeur marketing du constructeur au losange.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format