Menu
S'identifier

Semi Tesla : les gros acteurs de la distribution sortent le carnet de chèque

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 18.12.2017 | Dernière Mise à jour : 18.12.2017

Outre l’effet d’annonce qui ne peut que "verdir" leur image, les entreprises de grande distribution disposent pour la plupart d’un réseau suffisamment solide pour mettre en place des systèmes de recharge lors des phases d’enlèvement ou de livraison en entrepôts.

Crédit photo DR

Pepsico vient de rejoindre d'autres entreprises de la grande distribution en précommandant 100 camions Tesla 100 % électriques. C'est la commande la plus importante enregistrée à ce jour.

Les camions Tesla se commandent comme des petits pains. La semaine dernière, Pepsico a rejoint de grandes entreprises comme Walmart et Anheuser-Busch, avec une précommande de 100 unités, la plus importante à ce jour. Ces camions 100 % électriques devraient permettre à l’entreprise agroalimentaire de réduire la quantité de gaz à effet de serre produit par sa chaîne logistique d’au moins de 20 % d'ici 2030, a indiqué Mike O'Connell, directeur senior de la chaîne logistique de Pepsi en Amérique du Nord.

Plus de 10 000 camions exploités

Le groupe, qui exploite plus de 10 000 camions, est en train d'analyser les routes les mieux adaptées aux camions électriques, mais il entrevoit déjà "une large gamme d'utilisations pour des charges plus légères, comme des snacks, ou des livraisons de courte distance pour réassorts de marchandises plus lourdes comme des boissons".

Selon Reuters, le nombre de commandes totales de camions Tesla se monte à 267 unités, avec une prédominance de gros acteurs de la distribution qui achètent pour leur propre compte comme Walmart (15 Semis), le brasseur Anheuser-Busch (40), le distributeur de produit alimentaire Sysco (50), la chaîne d'hypermarchés Meijer (4), la chaîne de supermarchés canadienne Loblaw (25) et Pepsico (100). Outre l’effet d’annonce qui ne peut que "verdir" leur image, ces entreprises disposent pour la plupart d’un réseau suffisamment solide pour mettre en place des systèmes de recharges lors des phases d’enlèvement ou de livraison en entrepôts.

Moins d'acheteurs dans le monde du transport

Les futurs acheteurs en provenance du monde du transport sont moins nombreux, peut-être craignent-ils de ne pas rentrer dans leurs frais malgré les annonces d’un TCO inférieur de 20 % par rapport au diesel. On relève des commandes en plus petite quantité, comme chez DHL (10 exemplaires), Ryder et J.B. Hunt (nombres non spécifiés), ou encore JK Moving (4). En Europe, seuls l’Italien Fercam et le Lituanien Girteka Logistics se sont également signalés pour avoir commandé un semi, avec un acompte compris entre 5 000 et 20 000 $.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format