Menu
S'identifier

Tesla annonce son camion électrique pour le second semestre 2020

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 17.01.2020 | Dernière Mise à jour : 17.01.2020

Le constructeur ajoute avoir intensifié ses tests ces derniers mois dans des conditions réelles, notamment sur des routes dégradées.

Crédit photo DR

Tesla a envoyé une lettre aux entreprises de transport ayant réservé un camion électrique donnant un peu de précision sur le calendrier de lancement.

Dans une lettre destinée à ses clients ayant réservé un camion électrique, Tesla indique que la production de son emblématique Tesla Semi démarrera au second semestre 2020. Lorsqu’il avait dévoilé son Semi Truck en novembre 2017, Elon Musk avait évoqué un lancement en 2019. Plusieurs contraintes de production sur ses modèles grand public l’ont contraint à décaler ce programme, malgré le fait que des milliers d’exemplaires aient été précommandés, avec un acompte de 5 000 à 20 000 $ (4500 à 18 000 euros) par camion. "Nous sommes en bonne voie pour produire des volumes limités de Tesla Semi à partir du second semestre 2020", indique désormais Tesla dans son courrier, sans donner plus d’indication sur le démarrage d’une production à grande échelle, ou l’emplacement de la future usine. 

Nids de poule

Le constructeur ajoute avoir intensifié ses tests ces derniers mois dans des conditions réelles, notamment sur des routes dégradées. "Dans notre propre installation d'essai de Fremont, nous avons soumis les camions à une batterie de tests : chocs répétés sur les trottoirs, nids de poule, …, pour confirmer que le camion est capable de gérer les dangers courants", indique le groupe de Palo Alto. Ce dernier ajoute qu’il doit encore procéder à des tests hivernaux. Ce qui n’a, en soi, rien d’extraordinaire pour un constructeur de poids-lourd. 

Recharge rapide à haute puissance

Le constructeur est malheureusement plus discret sur sa batterie et son réseau de Megachargeur, capable de faire le plein de ses véhicules en moins d’une heure. La puissance évoquée, de l’ordre d’un MW, est pratiquement 8 fois plus élevée que pour ses Superchargeurs pour voiture (120 à 150 kW actuellement).

Sur ce point, Tesla explique travailler sur une "norme pour la recharge des véhicules électriques lourds" en relation avec CharIN, un groupement de constructeurs, essentiellement allemands chargé, de définir une norme de charge rapide  pour des véhicules commerciaux à haute puissance (HPCVC)."Nous espérons pouvoir partager avec vous le bon résultat de ces échanges dans les mois à venir", promet encore Tesla. 

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format