Menu
S'identifier

Marseille vient de définir l’emplacement de sa future ZFE

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 08.01.2020 | Dernière Mise à jour : 08.01.2020

Le périmètre retenu, d’une superficie de 19,5 km², compte 314 000 habitants et 42 000 scolaires.

Crédit photo Métropole Aix-Marseille-Provence

La Métropole Aix-Marseille-Provence a défini le périmètre de sa future zone à faibles émissions mobilité (ZFEm), qui sera active d’ici 2021. L’emplacement correspond quasiment à celui retenu pour le dispositif d’urgence (circulation différenciée) en cas de pic de pollution au centre de Marseille.

La Métropole Aix-Marseille-Provence a présenté le 17 décembre dernier le périmètre de sa future Zone à faibles émissions mobilité (ZFEm) qui sera mise en application d’ici 2021. "Dans le cadre de sa politique environnementale déployée à travers son projet de plan climat-air-énergie et de son Agenda environnemental porté conjointement avec le Département des Bouches-du-Rhône, poursuit ses engagements afin d’améliorer la qualité de l’air sur son territoire", indique la métropole par voie de communiqué.

Cette démarche, engagée depuis 2018, doit aboutir à la création de secteurs sur lesquels seront instaurés des restrictions de la circulation et des plages horaires pour les véhicules selon leur vignette Crit’Air et leur niveau de pollution. La première ZFEm de la métropole verra le jour dans le centre-ville élargi de Marseille "qui concentre la majorité des personnes exposées à une pollution chronique." 

Boulevards de ceinture

Le périmètre retenu, d’une superficie de 19,5 km², compte 314 000 habitants et 42 000 scolaires. Il présente l’avantage d’être particulièrement lisible pour les usagers puisqu’il correspond à l’intérieur des boulevards de ceinture : Littoral - Euroméditerranée 1 et 2 – Lesseps – Plombières – Jarret – Rabatau – Prado 2. Il coïncide quasiment à celui retenu pour le dispositif d’urgence (circulation différenciée) en cas de pic de pollution.

Ce périmètre, qui fera l’objet d’une phase de consultation en 2020, "présente un compromis entre efficacité environnementale et acceptabilité sociale", souligne la métropole qui n’exclue pas l’opportunité de créer d’autres ZFEm sur le territoire. La France compte actuellement deux ZFE, à Paris et Grenoble. Le chiffre devrait grimper à 15 agglomérations cette année et l’an prochain, avec, notamment pour la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Métropole Nice Côte d’Azur (MNCA), Toulon Provence Méditerranée (TPM) et celle de Marseille.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format