Menu
S'identifier

Tribune

Luis Angel Gomez, XPO Logistics : "Façonner la supply chain de demain grâce aux enseignements de 2020"

Tribune | La supply chain d'après | publié le : 04.01.2021 | Dernière Mise à jour : 11.01.2021

Lui Angel Gomez, directeur général de la division Transport chez XPO Logistics Europe.

Crédit photo XPO

La grave crise sanitaire et économique que traverse le pays ne va pas manquer d’accélérer les mutations, d’éveiller les consciences, de rebattre les cartes du jeu. Comment appréhender le monde économique de demain ? La supply chain d’après ? Les acteurs du transport routier de marchandises et de la chaîne logistique nous livrent ici leur perception du monde économique qui s’ouvre.

"Alors que 2020 a touché à sa fin, il est temps de revenir sur quelques enseignements que nous pouvons tirer de l’ensemble des défis auxquels l’économie et notre secteur ont fait face. Certains se demandent si tout ce que nous avons vécu va totalement bouleverser nos économies. Bien entendu, il y aura un impact. Mais il n’y aura pas, à mon avis, de redéfinition du modèle en profondeur. La pandémie a accéléré certaines tendances de fond. À commencer par l’e-commerce. Avec une croissance déjà exponentielle, la tendance va se poursuivre et s’accélérer en contribuant à développer de nouveaux usages et de nouveaux services.

Certains secteurs se sont adaptés et ont rapidement pris le virage du numérique. Les secteurs du bricolage, de l’ameublement ou de l’équipement sportif, ont su développer rapidement une offre en ligne, ainsi que l’ensemble des services associés, notamment la livraison à domicile de ces produits, souvent encombrants, nécessitant parfois d’être assemblés, installés.

D’autres ont dû se réinventer. L’automobile, par exemple. On croyait que la voiture électrique était une utopie et la voiture individuelle, potentiellement un objet du passé. Pourtant, entre la pandémie et l’interdiction à venir des véhicules diesel dans de nombreuses métropoles, le marché de la voiture électrique a décollé. Et avec elle, l’ensemble des besoins associés, notamment le transport de batteries électriques, leur recyclage, etc. C’est toute une nouvelle économie qui se crée et se développe.

Notre rôle en tant que transporteur et logisticien est d’accompagner ces secteurs en transformation, pour que nous ressortions tous gagnants de ces évolutions de fond. C’est ce que nous avons toujours fait : l’adaptation au changement est la base de notre métier.

Aucun secteur ne peut faire l’impasse sur le digital. C’est le corollaire de l’évolution des comportements – de nos clients comme de ceux des consommateurs – qui demandent toujours plus de précision, d’efficacité, de rapidité et de visibilité. C’est une période stimulante pour tous ceux qui veulent contribuer à façonner la supply chain de demain.

Il est clair que la technologie transforme le transport et la logistique. Les données transforment notre industrie et permettent d’adapter nos pratiques pour des livraisons plus écologiques, plus sûres, plus efficaces et plus rentables."

> Lire la suite de la tribune dans l'Officiel des transporteurs n° 3047/3048 du 11 décembre 2020 (accès réservé).

 

Auteur

  • Luis Angel Gomez

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format