Menu
S'identifier

Loi climat : un projet qui fâche !

Événement • Climat | publié le : 22.02.2021 | Dernière Mise à jour : 22.02.2021

La loi climat devrait commencer à être débattue à l’Assemblée nationale d’ici à la mi-mars où une commission spéciale de l’Assemblée composée de membres de différentes commissions permanentes sera constituée pour l’examen du texte.

Crédit photo DR

Le projet de loi "portant lutte contre le dérèglement climatique et le renforcement de la résilience face à ses effets", appelée loi climat, a réussi le tour de force de susciter des critiques virulentes de part et d’autre : Conseil d’État, CESE, CNTE, ONG… et, bien sûr, les transporteurs.

Le Conseil d’État, auquel était soumise la loi avant sa présentation en Conseil des ministres, a dans son avis rendu le 4 février dernier, commencé par demander au gouvernement "une simplification du titre de la loi et la modification de quelques intitulés de chapitres pour plus de clarté." La Haute Cour a aussi souligné les "insuffisances notables" de l’étude d’impact de la loi. S’agissant de l’écotaxe, conférer cette compétence aux Régions est de nature à soulever des difficultés au regard du principe de libre administration et de l’interdiction énoncée à la Constitution.

Le nouveau délit d’écocide largement commenté est également écarté par les sages au motif que le projet de loi "réprime ainsi de manière sensiblement différente et incohérente des comportements intentionnels causant des atteintes graves et durables à l’environnement". Ce délit d’écocide puni d’une peine de dix ans d’emprisonnement et de 4,5  millions d’euros d’amende vise "es atteintes graves et durables sur la santé, la flore, la faune ou la qualité de l’air, de l’eau ou des sols."

Mettre en cohérence les mesures d’incitation

De son côté, le Conseil national pour la transition écologique (CNTE) a émis plusieurs critiques sur le projet de loi climat, dont celle de l’insuffisance de l’étude d’impact. S’agissant du transport routier, le CNTE a inviter l’État à "prendre toutes les mesures d’accompagnement et de soutien nécessaires à la poursuite de l’adaptation des entreprises du secteur, notamment en réponse aux mesures de fiscalité pesant sur les carburants ou nouvelles énergies en matière de pollution de l’air."

Quant au Conseil économique, social et environnemental (CESE), il recommande de "mettre en cohérence les mesures d’incitation fiscale pour le transport de marchandises et la trajectoire voulue de réduction des émissions de gaz à effet de serre [GES], en définissant de nouvelles étapes d’évolution de la contribution climat énergie compatible avec les objectifs de réduction des émissions. Cette trajectoire devra être assortie des mesures de compensation des impacts économiques et sociaux négatifs des mesures sur les entreprises, sur les salariés du secteur des transports et sur les consommateurs, dans l’esprit de ce qui avait été proposé par la Conférence des experts sur la contribution climat énergie en 2009, mais non mis en application lors de la mise en place du mécanisme de progression interrompu fin 2018." Le CESE regrette qu’il n’y ait pas d’obligation pour les chargeurs d’intégrer des clauses environnementales dans leur cahier des charges.

Lire l'intégralité de l'article (accès réservé) dans L'Officiel des Transporteurs n°3055 du 19 février 2021.

Auteur

  • Samorya Wilson

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format