Menu
S'identifier

Loi Climat et résilience : la riposte s'organise en Occitanie avec le Groupement Sud

Événement | publié le : 03.06.2021 | Dernière Mise à jour : 03.06.2021

 Jean-Loïc Salva, gérant des transports éponymes et associé dans le Groupement Sud.

Crédit photo DR

Groupement Sud est né en 2005 de la réflexion d’une vingtaine de transporteurs désireux de proposer aux clients une offre de services globale et réactive tout en conservant la flexibilité des TPE-PME. Il compte un pool de 16 transporteurs partenaires et 12 entreprises associées, parmi lesquels les transports Salva, dont Jean-Loïc Salva est gérant. Il fait part de son indignation face à certaines mesures de la loi Climat.

"Nous ne pouvons plus faire reculer la loi climat et résilience, il va falloir faire avec", se résigne Jean-Loïc Salva, alors que le Sénat débattra du texte au mois de juin après son adoption en première lecture à l’Assemblée nationale début mai. Mais, en coulisses, la riposte s’organise. Si, jusqu’alors, le commissionnaire de transport ne s’est pas ouvertement exprimé sur le sujet, cela ne saurait tarder. "D’ici à quinze jours, une action commune devrait voir le jour et conduire à une répercussion des coûts pour assurer la survie des entreprises", indique-t-il.

Une manne financière pour le territoire

Parmi les principales mesures du texte : le fameux article 32, qui vise à permettre aux Régions d’imposer leur propre écotaxe à destination des poids lourds. Le transporteur occitan s’attend d’ailleurs à une application prochaine sur son territoire, expliquant que, depuis des années, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie et candidate à sa réélection, a demandé à taxer les nombreux camions, notamment étrangers, qui empruntent le réseau régional. "Cette mesure représente une manne financière pour le territoire. Il y a donc une forte probabilité pour qu’elle soit mise en œuvre", juge-t-il. Selon lui, cela pose entre autres une question, celle des disparités que cela introduirait d’un territoire à l’autre.

"S’attendre à une gestion compliquée"

"Si chaque Région y va de ses propres calculs et taux, que va-t-il se passer lorsque vous serez amenés à effectuer du transport zone longue ou international ? Il faut s’attendre à une gestion compliquée, notamment pour les PME", alerte Jean-Loïc Salva. Lequel s’interroge aussi sur la mise en pratique de cette écotaxe et de son articulation avec l’application du pied de facture gazole. "Quel va être le mode de facturation ? Comment allons-nous pouvoir la répercuter sur nos clients chargeurs ?", questionne-t-il, sachant que "nos marges ne permettent pas d’absorber de tels coûts".

Des ZFE à Toulouse et Montpellier

Quant aux zones à faibles émissions (ZFE), le sujet est d’autant plus d’actualité en Occitanie, à l’heure où sa mise en œuvre est annoncée pour la rentrée dans la métropole de Toulouse ainsi qu’à Montpellier d’ici à la fin de l’année. D’après lui, ces ZFE se traduisent en premier lieu par "des coûts supplémentaires qu’il va bien falloir répercuter". Au bout du compte, ce ne sera pas sans conséquence là non plus pour le consommateur, qui "va payer le prix fort !" Il ajoute que cette mesure devra inévitablement s’accompagner d’un développement de l’avitaillement sur le territoire occitan, selon une répartition plus équitable. D’après Jean-Loïc Salva, la Région serait mieux pourvue en stations gaz sur le secteur de l’ancienne Midi-Pyrénées et moins sur les villes de Narbonne, Perpignan et Carcassonne.

Auteur

  • Florence Falvy

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format