Menu
S'identifier

Les salaires des conducteurs polonais ont augmenté de 30 %

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 29.04.2022 | Dernière Mise à jour : 29.04.2022

Crédit photo AdobeStock/auremar

Les salaires des conducteurs polonais ont fortement augmenté en 2021. Le salaire moyen atteint 1 400 €, soit une hausse de 35 % par rapport à 2017, selon une étude qui vient d'être publiée. Elle prend en compte les avantages en nature, les repas, primes diverses... qui représentent 58 % de la rémunération. Seuls 28 % des routiers polonais gagnent moins de 1 000 € nets par mois. 33 % ont plus de 1 500 €, notamment ceux qui sont actifs à l'international. 

Les salaires des conducteurs polonais ont fortement augmenté au cours des dernières années dans un contexte de pénurie en personnel qualifié, et la tendance à la hausse s’accélère, selon une étude publiée par l’institut polonais des transports PITD. L’an passé, un routier gagnait en moyenne 1 300 € nets en Pologne, soit 35 % de plus qu’en 2017 et 12,5 % de plus qu’en 2020, selon Justyna Swieboda, la présidente de l’institut. L’étude prend en compte la totalité des prestations prises en charge par les employeurs, y compris les repas et les primes, qui représentent 58 % du salaire moyen des routiers polonais.

Une nouvelle hausse est attendue

La rémunération en primes ou avantages en nature n’est plus possible pour les conducteurs détachés selon le nouveau volet du Paquet Mobilité entré en vigueur en février, ce qui devrait se traduire par une nouvelle hausse des rémunérations en Pologne.

Selon l’étude, seuls 28 % des routiers gagnent moins de 1 000 € par mois en Pologne ; 33 % touchent plus de 1 500 €. Les mieux payés sont les collègues actifs à l’international, travaillant au rythme de quatre semaine sur la route, une semaine au repos (2,1 % des conducteurs, qui touchent en moyenne 1 720 € nets par mois) ou de trois semaines, une semaine (9,5 % du total, 1 600 € par mois). 44,5 % des conducteurs polonais travaillent du lundi au vendredi et touchent en moyenne 1 300 € par mois.

Une vague de démission est à craindre

Curiosité du marché polonais : l’expérience ne procure aucun bonus en matière de revenus. L’étude du PITD révèle que les mieux payés sont les jeunes qui viennent de démarrer dans la profession, dans un contexte de forte pénurie en conducteurs qualifiés. Autre spécificité, la fidélité au patron ne paie pas : les mieux payés sont ceux qui travaillent depuis moins d’un an chez leur employeur.

Le métier de conducteur perd en Pologne aussi de sa prestance : seuls 72 % des routiers interrogés se disent satisfaits de leur travail, contre 85 % un an plus tôt. "Une vague de démissions est à craindre", redoute Justyna Swieboda, alors que 23 % songent déjà à changer de métier. En Pologne, 56 % des transporteurs disent avoir du mal à trouver des conducteurs ; un tiers des patrons mettent une à trois semaines pour pourvoir leurs postes libres.

De l’autre côté de la frontière, en Allemagne, le niveau des salaires varie fortement en fonction des régions. Partout dans le pays, le salaire moyen devrait dépasser la barre des 3 000 € bruts contre 2 650 € en moyenne à Berlin et dans le nord du pays fin 2021 et 2 ​​​​​975 € dans le sud et l’ouest de l’Allemagne.

Auteur

  • Nathalie Versieux, correspondante à Berlin

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format