Menu
S'identifier

Le Groupe STG mise sur la motorisation gaz

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 08.01.2021 | Dernière Mise à jour : 18.01.2021

Crédit photo

Le transporteur spécialiste du transport sous température dirigée d’origine bretonne STG vient d’acquérir ses premiers tracteurs GNL auprès d’Iveco et enclenche la mise sur orbite de son mix énergétique.

Changement de cap en faveur des énergies alternatives pour le groupe STG. Ce spécialiste du transport et de la logistique des produits alimentaires sous température dirigée prend livraison d'une dizaine de porteurs GNC et d'une vingtaine de tracteurs GNL, tous Iveco, entre fin 2020 et début 2021. "En tant que transporteur, nous sommes directement concernés par les défis de la transition énergétique. D'abord en tant que citoyen responsable, mais aussi en tant que professionnel d'un secteur engagé pour une mobilité plus durable. Avec un parc de 1 000 véhicules, nous assurons une veille constante des nouveaux matériels et technologies disponibles. En effet, nous sommes à la recherche de solutions nous permettant à la fois d'améliorer l'outil de travail des conducteurs, d'optimiser nos consommations, de réduire notre empreinte environnementale, de satisfaire aux attentes de nos clients et de répondre aux exigences réglementaires", témogine Jean-Paul Onillon, Pdg du Groupe.

Mix énergétique

Le groupe de Noyal-sur-Vilaine (35) se dote ainsi de ses premiers tracteurs GNL et pourra compter sur l’ouverture d’une station aux abords de son siège. Cette démarche s’inscrit avec la "volonté de nous inscrire, dans la durée, dans un vrai mix énergétique", selon Jean-Paul Onillon. Les tracteurs GNL, des Iveco S-Way NP, sont équipés du moteur Cursor 13 NP de 460 ch capable, selon le constructeur d’offrir un rendement énergétique "permettant d'économiser jusqu'à 40 % sur le coût du poste carburant et jusqu'à 9 % sur le coût total d'exploitation".

L’autonomie peut atteindre jusqu'à 1 600 kilomètres, en adéquation avec le réseau nationale de STG. Certifiés PIEK -71 dB, ces porteurs réduisent les nuisances sonores par deux, un gage de qualité pour les livraisons urbaines et le confort de conduite. En termes d’émissions, ce tracteur rejette 99 % de particules et 90 % de NO2 en moins par rapport à son équivalent Diesel. Avec du biogaz, la réduction des émissions de CO2 est portée à 95 %.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format