Menu
S'identifier

La signature du protocole sur le congé de fin d’activité rassure la profession

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 21.04.2017

congé fin d'activité cfa

La signature du protocole sur le congé de fin d’activité (CFA) par Alain Vidalies, secrétaire d’Etat aux Transports, a suscité plusieurs réactions de soulagement de la part des organisations professionnelles

Crédit photo Adobe Stock

La signature du protocole sur le congé de fin d’activité (CFA) par Alain Vidalies, secrétaire d’État aux Transports, a suscité plusieurs réactions de soulagement de la part des organisations professionnelles qui s’inquiétaient de l’absence du gouvernement à la table des discussions.

Après quelques semaines d’inquiétude des fédérations professionnelles, la signature du protocole sur le congé de fin d’activité (CFA) par Alain Vidalies, secrétaire d’État aux Transports, rassure. "Les conditions sont aujourd’hui réunies pour que la négociation puisse s’engager sereinement", estime Alain Vidalies dans un communiqué de presse.

Entrée en vigueur du nouveau dispositif en 2021

En effet, le document qui vient d’être signé fixe notamment le calendrier des prochaines échéances. Ainsi, une négociation autour du futur dispositif devrait s’étendre du 2trimestre 2017 au 31 décembre 2019 au plus tard. D’ici là, l’État prévoit de préciser les conditions de sa participation au futur dispositif d’ici le 30 juin 2019.

Son entrée en vigueur devrait ensuite intervenir le 1er janvier 2021 et concerner les demandes formulées après le 31 décembre 2020.

Un climat plus apaisé

Cette signature a réjoui plusieurs partenaires sociaux soucieux de voir le dossier "bouclé" avant l’élection présidentielle. Dans un contexte d’"accroissement important des demandes de départ en CFA (…), cet accord vient de lever les inquiétudes sur l’avenir à court terme de ce dispositif", estime la CFTC.

Par le biais d’un communiqué de presse commun, la FNTR, l’Unostra, TLF et la CSD se félicitent de voir les entreprises ne plus "subir la taxe Fillon sur les départs en CFA à compter du 1er janvier 2018".

Même motif de satisfaction pour l’OTRE, pour qui l’application d’un forfait social au taux de 20 % s’appliquera, pour les seuls CFA liquidés à partir du 1er janvier 2018, sur la part des allocations issues du financement des employeurs. Ce qui se traduira concrètement par le "retrait de la branche du recouvrement des contentieux en cours".

Thème(s) associé(s)

Social

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format