Menu
S'identifier

La Commission européenne souhaite faciliter l’embauche de conducteurs de pays tiers

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 17.05.2022 | Dernière Mise à jour : 18.05.2022

La réforme doit par ailleurs permettre aux salariés issus de pays tiers de changer plus facilement d’employeur et de pays une fois arrivés dans l’Union, et de conserver leur titre de séjour en cas de chômage.

Crédit photo Renault Trucks

La Commission européenne veut faciliter l'embauche de conducteurs en provenance de pays tiers. La mise en place d'un accès facilité au marché et de "partenariats de talents" doit permettre aux entreprises de recruter en dehors de l'Union européenne. À compter de 2023, une plateforme internet permettra aux candidats de présenter leur candidature et leur qualification. 

Les conducteurs de poids lourds figurent depuis 2020 sur une liste de 28 métiers affectés, selon la Commission europénne, par une forte pénurie au sein de l’Union européenne. Bruxelles veut désormais en faciliter le recrutement hors des frontières. La Commission vient de présenter à cet effet un concept de "partenariat des talents" et de "pool des talents" qui doivent favoriser l’accès au marché du travail européen de spécialistes issus de pays tiers. Ces nouvelles règles s’inscrivent dans le cadre plus vaste d’une importante réforme de l’immigration et du droit d’asile que Bruxelles veut soumettre aux pays membres. "Même si nous sommes actuellement occupés à l’intégration de plus de cinq millions de personnes originaires d’Ukraine, il reste nécessaire de développer un concept à long terme portant sur les migrations du travail, afin de couvrir les besoins en personnels qualifiés au sein de l’UE", souligne le vice-président de la Commission, Margaritis Schinas.

Une plateforme internet pour postuler

La Commission prévoit ainsi la mise place, à compter de mi-2023, d’un "pool des talents", sous forme d’une plateforme internet permettant aux candidats de pays tiers titulaires de certaines qualifications de se mettre en contact avec un employeur potentiel. Le portail doit débuter dès l’été 2022, sous forme de projet pilote, à destination des personnes ayant fui l’Ukraine.

Des partenariats seront également signés d’ici la fin de l’année avec d’autres pays tiers, notamment le Maroc, la Tunisie et l’Egypte. La Commission veut notamment proposer aux Etats membres la mise en place de visas de travail digitalisés plutôt que d’obliger les candidats à se rendre à l’ambassade ou au consulat du pays dans lequel ils souhaitent travailler.

"Mettre sur pied une immigration légale"

La réforme doit par ailleurs permettre aux salariés issus de pays tiers de changer plus facilement d’employeur et de pays une fois arrivés dans l’Union, et de conserver leur titre de séjour en cas de chômage. "Il faut urgemment réformer les règles européennes en vue de mettre sur pied une immigration légale, alors que nos sociétés vieillissent à un rythme accéléré", alerte la députée européenne conservatrice Lena Düpont. 

Déjà, les candidats qualifiés en provenance des Balkans bénéficient d’un accès facilité au marché du travail européen. Plusieurs régions d’Allemagne avaient notamment lancé un partenariat avec le Kosovo, en vue d’y recruter des conducteurs de poids lourds. Les routiers kosovars sont également nombreux au Royaume-Uni. 

Auteur

  • Nathalie Versieux, correspondante à Berlin

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format