Menu
S'identifier

La Commission européenne compte booster le transport combiné

Énergie | publié le : 17.09.2021 | Dernière Mise à jour : 16.09.2021

Dans son étude d’impact, la Commission européenne constate que les incitations pour encourager les organisateurs de transport à utiliser des modes de transport durables restent insuffisantes. 

Crédit photo TAB

Considérant que la directive actuelle sur le transport combiné datant de 1992 est devenue "obsolète et peu efficace", la Commission européenne a lancé une consultation en vue de modifier les règles* du report modal afin qu’elles répondent mieux aux nouvelles ambitions climatiques de l’Union européenne.

Transférer une partie substantielle des 75 % du fret transporté aujourd’hui par route, vers le rail et les voies navigables intérieures, tel est l’objectif fixé par le Green Deal européen (pacte vert), un programme qui vise à adapter les politiques de l’Union européenne en matière de climat, d’énergie, de transport et de fiscalité afin de réduire les émissions nettes de gaz à effet de serre (GES).

Dans son étude d’impact, la Commission européenne constate que les incitations pour encourager les organisateurs de transport à utiliser des modes de transport durables restent insuffisantes. Elle relève que les coûts externes du report modal ne sont internalisés et le fret ferroviaire ou fluvial présente des inconvénients en temps et en coûts de transbordement, sans compter les défaillances dans les échanges d’informations au sein des terminaux, qui entravent le bon fonctionnement de l’ensemble des chaînes de transport multimodal/intermodal.

La route moins cher et plus rapide

Pour le moment, sur les courtes et moyennes distances, l’acheminement des marchandises par la route reste moins cher et plus rapide. De plus, les consommateurs ne reçoivent généralement aucune information sur les coûts externes de leurs choix de transport et n’ont pas de raison d’envisager des modes de transport plus éco-environnementaux.

Selon la Commission, la nature transfrontalière de la plupart des opérations de transport intermodal et multimodal impose l’intervention de l’Union européenne pour développer ce mode. Un type de transport qui entre dans le cadre de ses objectifs climatiques, notamment une baisse des émissions de gaz à effet de serre de 55 % à l’horizon 2030.

 
Retrouvez l'intégralité de l'article (accès réservé) dans L'Officiel des Transporteurs n°3080 du 10 septembre 2021.

Auteur

  • Samorya Wilson

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format