Menu
S'identifier

La Bavière teste les contrôles des tachygraphes à distance

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 29.11.2022 | Dernière Mise à jour : 29.11.2022

Verkehrskontrolle

Grâce à l’accès à distance aux données du tachygraphe, les agents peuvent par exemple constater si les limitations de vitesse sont respectées ou si la carte de conducteur, obligatoire, est bien utilisée.

Crédit photo benjaminnolte - stock.adobe.com

La Bavière a lancé en août une phase de tests pour effectuer des contrôles à distance des tachygraphes, réalisés à bord d’une camionnette équipée en conséquence qui sillonne les autoroutes de la région. La Saxe devrait suivre prochainement.

La Bavière figure en Allemagne dans le classement de tête en termes de contrôles des camions. La police de la région, dotée de davantage de moyens financiers que dans d’autres Länder moins fortunés, a lancé en août une phase de tests pour effectuer des contrôles à distance des tachygraphes, réalisés à bord d’une camionnette équipée en conséquence qui sillonne les autoroutes de la région.

De premiers résultats

Les autorités régionales viennent de communiquer de premiers résultats. "En une journée de fort trafic, nous pouvons contrôler 50 véhicules par heure sur l’autoroute A9", explique Ralph Müller, premier commissaire principal de la police routière de Hof. L’autoroute A9, qui relie Berlin à Munich et à l’Italie, est particulièrement fréquentée par les poids-lourds.

Grâce à l’accès à distance aux données du tachygraphe, les agents peuvent par exemple constater si les limitations de vitesse sont respectées ou si la carte de conducteur, obligatoire, est bien utilisée. Les agents peuvent ainsi rapidement décider de mener des contrôles plus poussés en faisant stopper le véhicule. "Cette technique profite à la fois à la police et aux conducteurs honnêtes, qui ne doivent plus s’arrêter pour subir les contrôles de routine aléatoires que nous sommes sinon obligés de mener", insiste le policier.

La Saxe va s'y mettre

Côté confidentialité des données, "les conducteurs n’ont pas à se soucier de la protection des données, précise-t-il, car une fois les appareils éteints, le soir, dans les véhicules de contrôle, l’ensemble des données détectées durant la journée sont effacées."

La phase de tests pilotes durera un an en Bavière et la Saxe a également décidé de suivre le mouvement. En Europe, plusieurs pays utilisent déjà la technologie pour le contrôle à distance des tachygraphes. En juin de cette année, le Danemark a rejoint le groupe, ainsi que la Grande Bretagne en août. Les Pays Bas et la Pologne utilisent aussi ces techniques.

Auteur

  • Nathalie Versieux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format