Menu
S'identifier

Groupe Perrenot : assignation du Cartel des camions et recapitalisation

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 21.11.2019 | Dernière Mise à jour : 21.11.2019

Philippe Givone détient à présent 40 % du capital de la holding Zamenhof.

Crédit photo DR

La holding Zamenhof Exploitation a assigné le Cartel des camions devant la High Court de Londres, procédure judiciaire en lien avec l'entente illicite sur les prix et la mise en conformité des camions de six constructeurs européens. Le groupe Perrenot ira seul. Cette assignation porte sur près de 10 000 camions sur la période concernée. Par ailleurs, des fonds de recapitalisation ont pris le contrôle majoritaire du groupe, et l'associé Philippe Givone en détient désormais 40 %.  

Le 8 novembre, la holding Zamenhof Exploitation a assigné le Cartel des camions devant la High Court de Londres. Cette procédure judiciaire est en lien avec ce que la Direction générale de la concurrence européenne a qualifié d’entente illicite sur les prix et sur la mise en conformité de leurs véhicules par rapport aux normes européennes en termes d’émissions. Cette entente, qui vise les six principaux constructeurs européens de camions, se serait déroulée entre 1997 et 2011. Un certain nombre de procédures en actions groupées ont été engagées sur diverses places européennes depuis plusieurs mois.

Le groupe Perrenot a, pour sa part, décidé d’y aller seul. Suivant la procédure technique anglaise, son représentant – Laurent Geelhand, du cabinet Hausfeld – a saisi la High Court. Mais le dossier devrait rapidement être dépaysé au CAT (Competition Appeal Tribunal), une institution spécialisée dans les contentieux en matière d’entente. "Tous les dossiers camions sont traités par ce tribunal", souligne Laurent Geelhand, qui précise que l’assignation Perrenot porte sur près de 10 000 camions sur la période "avec un enjeu qui se chiffre en dizaines de millions d’euros". 

Une part symbolique

Pour l’heure, le groupe drômois vient de prendre un nouveau virage. Son dirigeant emblématique, Jacky Perrenot, et l’associé de ce dernier, Philippe Givone – attelage qui avance tambour battant vers le milliard d’euros de chiffres d’affaires à coup d’acquisitions répétées – ont procédé à une opération de transmission du groupe qui devrait boucler l’exercice sur un revenu d’environ 850 M€. Jacky Perrenot ne conserve plus qu’une part symbolique dans le nouveau tour de table. Il demeure au conseil de surveillance.

C’est Philippe Givone qui monte en puissance (40 %), avec la minorité de blocage. Le Pdg du groupe a fait entrer l’encadrement au capital. Les fonds d’investissement Siparex, déjà présents dans divers groupes de transport routier de marchandises (STEF, Coquelle, Nasse Demeco, etc.), et EMZ ont pris le contrôle majoritaire du groupe sur la plus petite des marges. "Nous abordons un nouveau cap dans un esprit de sérénité et dans le respect de nos valeurs. À présent, cap sur 2022, le milliard de chiffre d’affaires, la digitalisation et la croissance externe", déclare Philippe Givone, qui attend les clés de son premier MAN électrique 26 t.

Auteur

  • Slimane Boukezzoulla

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format