Menu
S'identifier

Gaussin veut lancer un camion à hydrogène sur le Dakar 2022

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 12.01.2021 | Dernière Mise à jour : 12.01.2021

Le défi Gaussin sera scruté avec intérêt.

Crédit photo Gaussin

Le groupe Gaussin annonce sa participation au rallye Dakar 2022 avec son propre camion hydrogène. Le compte à rebours est lancé pour concevoir et produire ce camion en l’espace de deux ans.

Gaussin sur tous les fronts. Après avoir annoncé en l’espace de quelques mois la conversion de ses véhicules de charges lourdes à l’hydrogène et son rapprochement avec l’équipementier Magna pour le développement de camions de marchandises, Gaussin envisage à présent s’attaquer au rallye raid du "Dakar". Le concepteur de véhicules propres compte présenter son propre camion en version hydrogène lors de l’édition 2022, ce qu’aucun constructeur n’avait réalisé jusqu’à présent.

Première mondiale

"Cette première mondiale a pour objectif d’établir le record d’autonomie dans la catégorie des camions à hydrogène, mais aussi de démontrer la fiabilité et la sûreté de la technologie Gaussin, l’un des pionniers dans ce domaine", indique l’entreprise. Gaussin va tout d’abord sponsoriser l’équipe suisse Rebellion, équipée de deux voitures et d’un camion d’assistance, sur la prochaine édition en janvier 2021 afin de "se familiariser avec l’environnement de la course". Ensuite, la société d’ingeniering s’est engagée à participer aux trois éditions suivantes, soit de 2022 à 2024, qui se dérouleront toutes en Arabie Saoudite.

Partenariats

"La préparation de l’épreuve s’accompagnera de nouveaux partenariats technologiques avec de grands acteurs de la filière hydrogène", indique la société. Contacté, Gaussin n’a pas souhaité donner de détails sur les nombreux partenaires avec lesquels elle compte développer son camion de courses. Les noms pourraient être dévoilés en ce début d’année.

Il n’est pas interdit de songer à une implication de Faurecia, partenaire pour la fourniture de réservoir à hydrogène, ainsi que celle de l’américain Plug Power, autre partenaire pour la fourniture de piles à combustible. Le camion, dont on ne connaît qu’une esquisse, pourrait être conçu par le canadien Magna, l'un des leaders de la sous-traitance mondiale automobile.

Tenir la distance

Magna a en effet concédé à Gaussin fin novembre une licence exclusive mondiale pour son châssis modulaire, ultra-léger et polyvalent destiné aux applications de poids lourds routiers électriques (BEV) et à hydrogène (FCEV). De quoi produire sur le papier un camion de marchandises apte à circuler sur les routes, voire sur les pistes du désert saoudien.

L’enjeu est énorme : concevoir et produire en moins de deux ans une bête de course capable de tenir la distance dans des conditions extrêmes, de surcroît avec une technologie hydrogène encore novatrice. Le défi Gaussin sera scruté avec intérêt.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format