Menu
S'identifier

Emmanuel Ledroit, DRH du groupe Heppner : "le sens améliore le ressenti du vécu professionnel !"

Grang angle | publié le : 03.08.2022 | Dernière Mise à jour : 03.08.2022

Emmanuel Ledroit, directeur des ressources humaines du groupe Heppner.

Crédit photo URRH

Partie intégrante de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), la qualité de vie au travail des 3 100 salariés du groupe Heppner passe par la sécurité et le bien-être, mais aussi le sens que chacun met dans son exercice, grâce à la formation et ses perspectives d’évolution. Comme le précise Emmanuel Ledroit, directeur des ressources humaines du groupe.

L’Officiel des Transporteurs : qu’est-ce que la qualité de vie au travail ?
Emmanuel Ledroit : La qualité de vie au travail recouvre à la fois de bonnes conditions de travail, de sécurité et de bien-être, mais aussi le sens que mettent les salariés dans leur travail et dans l’entreprise.

Dans notre groupe familial, elle est liée à une "expérience collaborateur" qui implique chacun et qui, depuis 2019, est un des piliers de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et de la stratégie de l’entreprise. Le sens améliore le ressenti du vécu professionnel.

D’ailleurs, en 2020 et en 2021, deux enquêtes ont témoigné de la fierté des collaborateurs de l’entreprise et de leur travail. Entre les deux questionnaires, la participation a progressé de 59 % à 76%, et la satisfaction, de 58 à 64 %.

L'O.T. : comment expliquez-vous cette évolution ?
E. L. :
Les gens ont apprécié qu’on leur demande leur avis, qu’on les en informe, puis qu’on en tienne compte. Et nous avons mené des actions concrètes. Quinze agences ont ainsi été réhabilitées et notre nouveau siège s’est installé à Rosny-sous-Bois. Côté information, Jean Thomas, le directeur général, présente aux salariés les résultats et les grands chantiers chaque trimestre dans des webinaires.

Nous venons de lancer un programme de stand-up : chaque chef d’équipe organisera une réunion hebdomadaire sur la vie de l’entreprise ou une activité. Ce sera un bon moyen d’obtenir des remontées du terrain. Pour les collaborateurs de quais ou les chauffeurs qui n’ont pas d’ordinateur, nous proposerons des écrans d’informations tactiles interactifs.

L'O;T; que se passe-t-il en matière d’intégration et de formation ?
E. L. :
Nos process progressent. Pour l’intégration, par exemple, nous définissons pour chaque poste les personnes que l’intégrant doit rencontrer, dont un parrain d’un autre service pour favoriser les échanges entre services. Nous avons aussi formé 300 des 600 agents de quais grâce à des lunettes de réalité visuelle. Cela touche la jeune génération et sert encore l’intégration.

En matière de formation, nous avons bien d’autres initiatives. Après la plateforme Heppner Progress, qui accueille, depuis 22 mois, 30 % en moyenne des salariés français sur une centaine de contenus sur les compétences métiers, le leadership ou le management, nous lançons aujourd’hui Heppner Progress pour tous, qui ouvrira des salles de PC et des programmes aux salariés qui n’ont pas d’ordinateurs.

Lire l'intégralité de l'entretien (accès réservé) dans L'Officiel des Transporteurs n°3095 du 25 janvier 2022.

Auteur

  • Florence Roux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format