Menu
S'identifier

Covid-19 : les déménagements interdits, sauf "pour situations exceptionnelles"

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 03.04.2020 | Dernière Mise à jour : 03.04.2020

La CSD et l’OTRE définiront un guide de bonnes pratiques selon les différentes situations qui peuvent se concentrer dans les déménagements afin de garantir la sécurité des intervenants et des occupants.

Crédit photo Adobe Stock

Pour freiner la propagation du coronavirus, le gouvernement a annoncé le 1er avril l'interdiction jusqu'à nouvel ordre du déménagement effectué par des professionnels, sauf dans des situations exceptionnelles. Le dispositif d'activité partielle pourra être appliqué par les entreprises du secteur.

"Le principe est bien celui du report jusqu’à nouvel ordre", indique un courrier écrit par les ministres des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, et le la Ville et du Logement, Julien Denormandie, adressé aux organisations patronales OTRE et CSD (Chambre syndicale du déménagement). Les déménagements "relevant d'urgences sanitaires, sociales ou de péril" restent toutefois autorisés, tout comme les déménagements "indispensables d’entreprises" et les déménagements "qui pourraient être rendus nécessaires dans le cadre de l'organisation des soins face à l’épidémie". Dans ce cadre, la CSD et l’OTRE définiront un guide de bonnes pratiques selon les différentes situations qui peuvent se concentrer dans les déménagements afin de garantir la sécurité des intervenants et des occupants.

Un soulagement pour la profession

"C'est un soulagement pour la profession qui attendait avec impatience une décision claire du gouvernement pour la protection de tous", indique la CSD dans un communiqué. Ce sont donc désormais toutes les entreprises qui doivent suivre cette directive imposée pour protéger la population face au taux particulièrement élevé de la propagation du virus. Même position pour l’OTRE, le courrier répondant à la demande de la profession qui, "dans sa grande majorité, a appelé à cesser son activité face à l'impossibilité de respecter règles barrière et ne souhaitait pas mettre en danger ses propres salariés ni nos concitoyens, mais au contraire participer à l’effort national de confinement et de limitation de la propagation du virus".

Éligibles au dispositif d’activité partielle

Dès le 19 mars, les deux fédérations ont adressé une lettre au ministère des Transports, précisant qu’elles avaient déjà appelé les entreprises à suspendre la partie de leur activité mettant en relation directe leurs personnels et les clients. Le document précise par ailleurs que les entreprises du déménagement sont éligibles au dispositif d’activité partielle "dans les conditions décrites par le gouvernement pour le secteur des transports routiers".

Auteur

  • Gwenaëlle Ily

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format