Menu
S'identifier

Congrès de la Chambre syndicale du déménagement : en avant toute sur le recrutement et l’attractivité

Événement | publié le : 03.01.2022 | Dernière Mise à jour : 04.01.2022

Thierry Gros, président de la Chambre syndicale du déménagement (CSD).

Crédit photo NM

Recrutement et attractivité ! Avec le thème "une profession tellement attractive", la Chambre syndicale du déménagement (CSD) affichait clairement la couleur pour son congrès annuel des 10 et 11 décembre à Lille.

Lors de son congrès annuel les 10 et 11 décembre à Lille, la Chambre syndicale du déménagement (CSD) dévoilait les résultats d'un sondage réalisé auprès de 94 entreprises du secteur. Les répondants avaient besoin de 195 chauffeurs-déménageurs et 166 déménageurs ! Comme l'an dernier, recrutement et attractivité ont donc fait partie des thèmes phares de ce congrès.

De nombreux atouts

A cette occasion, la CSD affichait une grande fierté autour du travail réalisé avec Philippe Sachetti, dirigeant du cabinet Ph 6. Six entrepreneurs du déménagement et deux permanents de la CSD se sont appuyés sur la méthode Clanic pour identifier les points forts du secteur.

À raison d’une réunion par semaine pendant un an, il a été possible de déterminer les arguments à développer pour attirer les futurs professionnels du déménagement. Entre autres, la dimension humaine du métier, la stature artisanale des entreprises, la diversité des missions, l’intelligence du geste pour emballer un meuble, la découverte par les voyages, le fait de prendre soin de son corps, de grimper rapidement les échelons, etc. Philippe Sachetti soutient que peu de secteurs d’activité disposent d’autant d’atouts.

Cette matière première est désormais à la disposition de la CSD pour animer sa marque employeur sectorielle, mais aussi des entreprises qui peuvent s’en servir en argumentaire dans leurs process de recrutement.

Une démarche originale

Le recrutement passe aussi par la formation. La CSD a opté pour une démarche originale, la création des "Devoirs du compagnon déménageur", sur le modèle des compagnonnages de charpentiers, tailleurs de pierre et autres métiers d’art.

Durant huit mois, les huit premiers candidats alterneront trois semaines des stage dans une entreprise, avant une semaine en formation théorique où les savoirs sont élargis à la philosophie, à l’histoire de l’art, aux sciences humaines, etc.

Le mois suivant, ils changeront d’entreprise, réalisant un "tour de France", comme les compagnons "classiques". Cette formation, portée par l’OPCO Mobilités, l’AFT et Aftral, leur permettra d’obtenir un certificat de qualification professionnelle (CQP) compagnon-déménageur. 

Auteur

  • Nicolas Montard

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format