Menu
S'identifier

300 millions d’euros d’économies pour les camions de Daimler

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 26.11.2019 | Dernière Mise à jour : 26.11.2019

Ola Källenius, le nouveau patron de Daimler, présente son plan d'économies

Crédit photo Daimler

Le nouveau chef de Daimler, le Suédois Ola Källenius en poste depuis mai dernier, vient de présenter son plan de restructuration prévoyant de réaliser 1,4 milliard d’euros d’économies en termes de personnel d’ici 2022.

Le nouveau chef de Daimler, le Suédois Ola Källenius en poste depuis mai dernier, vient de présenter son plan de restructuration pour le constructeur allemand. Le groupe devra réaliser 1,4 milliard d’euros d’économies en termes de personnel d’ici 2022, dont 300 millions pour la division camions et 100 millions pour les vans. Daimler compte 300 000 salariés à travers le monde.

L’automobile, avec un milliard d’euros d’économies, sera le secteur le plus touché. Daimler entend réduire sa structure hiérarchique, afin d’économiser au niveau du management  (1 100 suppressions de postes de cadres sont prévues) ainsi que dans l’administration. Les collaborateurs devront par ailleurs renoncer à toute hausse de salaire.  

D'ambitieux objectifs

L’union européenne a fixé d’ambitieux objectifs aux constructeurs, en termes de réduction des émissions de CO2 et de particules fines et le groupe doit investir massivement dans les véhicules électriques, dont les marges de profit sont moins élevées. En cas de non respect des nouvelles normes, le constructeur risque de colossales pénalités. Daimler s’est fixé d'atteindtre une neutralité carbone pour ses camions  d’ici 2039.

Une phase critique

Sur les neuf premiers mois de l’année, le bénéfice du groupe a été divisé par deux, et les ventes stagnent, alors que les besoins en investissements sont colossaux pour préparer la transition vers des transports durables.

Les perspectives d’avenir sont inquiétantes. Le constructeur attend pour sa division camions un recul de la demande à court et moyen terme sur des marchés centraux tels que les USA et l’Europe, à l’exception des très gros tonnages sur lesquels le groupe entend se concentrer à l’avenir.

Auteur

  • Nathalie Versieux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format