Menu
S'identifier

Transport maritime : avec deux services directs, Maersk mise sur le potentiel de Fos

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 11.07.2018 | Dernière Mise à jour : 12.07.2018

Une matinée destinée à découvrir les arcanes du Maersk Sebarok, un des sept navires employés sur la nouvelle ligne ME2. À bord, 23 marins sont chargés de veiller au grain de ce navire de 307 m de long pouvant transporter 6 500 conteneurs, dont 700 réfrigérés.

Crédit photo NBC

Juillet 2018 marque le retour des services directs de Maersk à Fos avec l’inauguration de deux lignes à une semaine d’intervalle. Un service hebdomadaire Moyen-Orient/océan Indien, et un service à destination du Canada. La compagnie avait convié chargeurs et transitaires à découvrir le terminal et le porte-conteneurs de 6 500 EVP.

Maersk inaugure à Fos deux lignes à une semaine d’intervalle. Le 10 juillet, le Maersk Sebarok, en première escale sur le terminal Seayard, a signé le coup d’envoi du service direct hebdomadaire Moyen-Orient/océan Indien. À compter du 14 juillet, l’armateur danois opérera un troisième service à Fos, deuxième service direct à destination du Canada.

Alteo, Somaudex, Transcausse, Bolloré, Sealogis Transfer, Schenker et Dachser, qui expédient chaque semaine des centaines de conteneurs en sortie de Fos-sur-Mer vers le Moyen-Orient et l’océan Indien, avaient répondu présents à l’invitation de Maersk et de son manutentionnaire Seayard, le 10 juillet dernier. Une matinée destinée à découvrir les arcanes du Maersk Sebarok, un des sept navires employés sur la nouvelle ligne ME2 (Gênes, Port Saïd, Jeddah, Salalah, Jebel Ali, Dammam, Al Jubayl et Abu Dhabi). À bord, 23 marins sont chargés de veiller au grain de ce navire de 307 m de long pouvant transporter 6 500 conteneurs, dont 700 réfrigérés. 

Fos/Port Réunion en 20 jours

L’occasion pour l’équipe commerciale de l’armateur de vanter les mérites d’un service opéré en propre. "Nous voulions améliorer la desserte du Moyen-Orient et réduire le transit time d’une semaine. Désormais, Fos est relié à Port Réunion en 20 jours. Nous expédions de l’agroalimentaire et des fruits. Ce retour en direct signifie que nous maîtrisons les opérations. Le ME2 est l’un des trois services les plus fiables de Maersk. Nous avons une réelle volonté d’augmenter notre présence à Fos et nos volumes import/export", souligne Arnaud Carval, chargé des trades de Maersk Line à Paris. Ainsi, un navire de la rotation fera escale tous les lundis soir à Fos avec comme challenge d’appareiller le lendemain midi.

La compagnie danoise actionnaire de Seayard à hauteur de 42 % via APM Terminals est également présente sur la zone des services portuaires. La filiale Star Container France, qui exploite un dépôt, a pour mission de préparer les conteneurs food grade, c’est-à-dire aptes à transporter des denrées alimentaires. "Nous voulons diversifier la venue des conteneurs vides de Valence et Tanger Med. Nous avons pas mal de cargaisons vers les supermarchés dans les îles", détaille Arnaud Carval. Pour Maersk, cette traversée plus courte vers Port Réunion (19 jours au lieu de 29 sur le service AE20 opéré par l’alliance M2 ) constitue un soutien au développement des acteurs de la grande distribution : les enseignes se multiplient à la Réunion et commencent à essaimer sur les autres îles, notamment Maurice.

Renforcer les liaisons multimodales

À lui seul, le Groupe Bernard Hayot (GBH) exporte chaque semaine quelque 150 conteneurs vers l’ensemble des territoires ultramarins (Guyane, Réunion, Martinique, Guadeloupe et Saint-Domingue).  "Nous expédions des produits alimentaires sec et en froid positif, des pièces automobiles, des pneus, de l’électronique, du textile. Nous chargeons chez CMA CGM, Marfret et Maersk", explique Aurore Turrini, responsable d’exploitation de LTM (Logistique Transit Martin). Cette filiale de GBH exploite un entrepôt sur Distriport, à 2 km des quais de Fos. Transitaire de GBH, Somaudex alimente les magasins Carrefour, Decathlon et Norauto présents dans les DOM-TOM.  

Maersk, tout comme son partenaire MSC au sein de l’alliance M2, entend renforcer les liaisons multimodales. Le groupe se félicite de l’amélioration de fréquence du service fluvial à cinq rotations par semaine sur le Rhône proposé à compter d’octobre par Greenmodal et Logi Ports Shuttle (ex-Logirhone) entre Fos et Lyon. "Notre développement à terre passera par la technologie blockchain. Nous voulons étoffer nos services porte-à-porte", complète Arnaud Carval. Le responsable trade annonce une nouvelle escale des porte-conteneurs bleus à Fos. Celle-ci marquera donc le lancement du nouveau service Med Montréal Express, MMX, le 14 juillet prochain !

Auteur

  • Nathalie Bureau du Colombier

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format