Menu
S'identifier

Transport fluvial de ciment : Eqiom valide son test entre Rouen et Paris

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 12.12.2019 | Dernière Mise à jour : 12.12.2019

Avec un potentiel annuel de report modal vers le fluvial de 35 500 tonnes de ciment devant alimenter les chantiers parisiens, ce sont ainsi l’équivalent de 1 800 poids lourds qui pourraient être supprimés.

Crédit photo Haropa

Soucieux de poursuivre la réduction de ses émissions de CO2, le cimentier Eqiom a réalisé un test de faisabilité de trois semaines pour le transport intermodal de ciment entre Rouen et Paris. Positive, cette expérimentation conduira à la poursuite des études courant 2020. 

Fort de sa volonté de trouver une alternative à la route pour ses transports de ciment vrac depuis son site de production de Grand-Couronne, près de Rouen, jusqu’à la plateforme multimodale francilienne de Gennevilliers, le cimentier Eqiom a réalisé un test en transport fluvial à compter du 14 octobre 2019. Il s’est étendu sur une période de trois semaines.

Cet essai ayant été jugé positif, les partenaires de l’opération vont poursuivre les études l’année prochaine pour une mise en place durable de cette nouvelle solution logistique. Avec un potentiel annuel de report modal vers le fluvial de 35 500 tonnes de ciment devant alimenter les chantiers parisiens, ce sont ainsi l’équivalent de 1 800 poids lourds qui pourraient être supprimés. Il en découlerait, alors, un gain de près de 150 tonnes de CO2.

S’arrimer à une desserte fluviale existante

Afin de pallier le souci de congestion routière grandissante de la région francilienne et de répondre à ses objectifs de réduction de son empreinte carbone de 6 % d’ici à 2020, le groupe de matériaux de construction s’est arrimé à une solution existante de navette régulière de transport fluvial. Partant du Havre et ayant pour terminus le port de Gennevilliers, cette navette par barge est pilotée par Greenmodal Transport. 

Le test a permis d’évaluer l’économie et la faisabilité technique du projet portant sur la livraison hebdomadaire de jusqu’à 25 conteneurs de ciment vrac. Ceux-ci ont tout d’abord été chargés sur camion par Oissel Trans (Seine-Maritime) avant d’être transférés sur la barge. Arrivés à destination, les conteneurs ont été acheminés par voie routière vers leur destination finale par Girault Lor (Ile-de-France), une autre filiale de GCA.

Soutiens forts  

Cette expérimentation a bénéficié de soutiens forts pour sa mise en œuvre. Ainsi, Voies Navigables de France (VNF) a apporté son soutien au financement de ce test dans le cadre de son plan d’aide au report modal. GCA et Haropa ont, de leur côté, apporté leur expertise du transport fluvial et de solutions multimodales alternatives en accompagnant Eqiom sur les études de faisabilité, GCA fournissant, pour sa part, les conteneurs spécifiques au transport de ciment. 

Auteur

  • Olivier Constant     

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format