Menu
S'identifier

Marine à voile : Zéphyr & Borée étend son offre

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 05.05.2021 | Dernière Mise à jour : 04.05.2021

Ce navire sera mis en service à la fin de l’année 2022 sur une desserte transatlantique.

Crédit photo Zéphyr & Borée

En prolongement d’une demande client qui pourrait être concrétisée d’ici à la fin de l’année 2021, la compagnie maritime nantaise Zéphyr & Borée étudie actuellement la réalisation d’un porte-conteneurs à voile. Sa construction pourrait débuter dès l’année prochaine. 

En marge des programmes qui ont déjà été annoncés dans le domaine de la marine à voile, un autre pourrait voir le jour d’ici à la fin de cette année. Il s’agit d’un porte-conteneurs à voile dont les études seront terminées dans le courant de l’été 2021. Ce projet est réalisé par Zéphyr & Borée pour le compte d’un client non identifié. Tout juste Nils Joyeux, directeur général de Zéphyr & Borée, consent-il à indiquer que "nous avons commencé à travailler sur ce projet il y a huit mois. Nous répondons, ainsi, à une demande d’un client qui souhaite proposer un service de transport de conteneurs bas carbone."

Une vitesse de croisière de 11 à 12 noeuds

Par rapport à un porte-conteneurs classique, celui à voile serait équipé d’un château positionné à l’avant du bateau pour un meilleur aérodynamisme vélique. Il serait, en effet, équipé de huit mats d’une hauteur de 32 mètres et d’ailes articulées couvrant une surface de 265  chacune.

Capable d’embarquer 1 831 conteneurs, ce bateau de 185 mètres de longueur et de 9 500 tonnes de port en lourd serait équipé de deux lignes d’arbre. La motorisation auxiliaire pourrait être soit Diesel-électrique, soit GNL. Il pourrait voguer à une vitesse de croisière de 11 à 12 nœuds, là où les porte-conteneurs actuels évoluent à 15 nœuds en moyenne. Surtout, ses émissions pourraient être réduites de 80 % par rapport aux navires existants. 

Si la signature du contrat pour un bateau qui ne reviendra finalement pas plus cher qu’un porte-conteneurs existant – les 15 % de surcoût à l’achat étant contrebalancés par une réduction drastique de la consommation de carburant – devenait effective d’ici la fin de cette année, le premier porte-conteneurs à voile au monde pourrait être mis en chantier en 2022 et devenir opérationnel au cours du second semestre 2023. 
Compte tenu de sa capacité somme toute limitée, il pourrait trouver sa pertinence sur des lignes assurées en cabotage sur la façade Atlantique, pour ne citer que ce seul secteur. "D’autres partenaires chargeurs pourraient, à leur tour, être intéressés par notre nouvelle offre", ajoute Nils Joyeux. 

Le programme Canopée avance

En attendant, le programme Canopée, fruit d’une joint-venture entre Zéphyr & Borée et Jifmar Offshore Services, suit son cours. Le cargo nouvelle génération conçu spécialement pour les besoins de transport d’Ariane 6 est actuellement en cours de construction.

La fin d’assemblage de ce navire équipé de quatre ailes articulées interviendra au cours du dernier trimestre 2021. Puis, il sera mis en service à la fin de l’année 2022 sur une desserte transatlantique reliant les ports de Brême, Rotterdam, Le Havre et Bordeaux à celui de Paraciabo, près de Kourou. 

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format