Menu
S'identifier

Les banquiers s’engagent pour verdir les flottes de navires

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 19.06.2019 | Dernière Mise à jour : 19.06.2019

Sectoriellement, l’engagement de la banque s’est traduit par une adhésion à la coalition SEA/LNG, visant à accélérer l’adoption généralisée du gaz naturel liquéfié (GNL) comme combustible marin.

Crédit photo Adobe Stock

Onze banques ont annoncé leur adhésion aux "Poseïdon Principles", qui visent à verdir les flotte des armateurs à l'échelle internationale. Dans leurs lignes de crédits, elles intégreront désormais les efforts verts.

Le 18 juin, 11 banquiers ont annoncé leur adhésion aux "Poseïdon Principles". Parmi eux, des poids lourds européens de la finance du fret maritime comme Citi, la Société Générale, ABN Amro, Amsterdam Trade Bank, Danske Bank, Danish Ship Finance, DNB, DVB, le Crédit Agricole, ING ou Nordea. Ces principes visent à offrir des références communes au niveau international pour aligner la flotte mondiale sur les engagements pris par l'OMI en avril 2018 concernant la réduction des émissions annuelles totales de GES d'au moins 50 % d'ici à 2050 par rapport à 2008, et les émissions de CO2 d'au moins 40 % d'ici à 2030, et jusqu'à 70 % d'ici à 2050 de l’industrie maritime. Un travail collectif imaginé par Citi, la Société Générale et DNB, soutenu par des acteurs comme Maersk, Cargill, Euronav, Lloyd's Register et Watson Farley & Williams, et des experts comme le Global Maritime Forum, le Rocky Mountain Institute et l'University College London Energy Institute,

Des considérations climatiques

Une volonté à laquelle les banques ont décidé de s’associer en intégrant les considérations climatiques dans leurs portefeuilles et leurs décisions de crédit. "En étant signataire en 2018 du Katowice Commitment, nous nous sommes engagés à mesurer l’alignement climatique de notre portefeuille de crédits, et d’étudier des moyens d’orienter progressivement les flux financiers pour atteindre les objectifs des Accords de Paris", indique la Société Générale dans un communiqué de presse.

Sectoriellement, l’engagement de la banque s’est traduit par une adhésion à la coalition SEA/LNG, visant à accélérer l’adoption généralisée du gaz naturel liquéfié (GNL) comme combustible marin. Auprès de ses clients, le groupe s’est également impliqué dans "la mise en place des premiers financements de porte-conteneurs fonctionnant au GNL pour la société CMA CGM, qui constitue une référence en matière de solutions de financement innovantes favorisant un transport maritime plus propre", indique-t-elle.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format