Menu
S'identifier

L'armateur Maersk entre au capital de Traxens

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 03.06.2019 | Dernière Mise à jour : 03.06.2019

Pour Michel Fallah, président fondateur, Traxens est en route pour devenir “le standard mondial du monitoring des conteneurs dans le monde”,

Crédit photo Nathalie Bureau du Colombier

Après CMA CGM et MSC, l'armateur Maersk va faire son entrée, dans les toutes prochaines semaines, au capital de Traxens. Il commande par la même occasion 50 000 des dispositifs IoT qui équiperont ses conteneurs. 

Maersk, le premier armateur mondial de lignes régulières conteneurisées rejoint CMA CGM et MSC au capital de Traxens. Les trois compagnies devraient se répartir, à parité, environ 40 % de l’entreprise fondée à Marseille en 2012. Cette société, qui dispose désormais d’un carnet de commandes de 150 000 traqueurs pour équiper les conteneurs, après la commande de CMA CGM de 50 000 unités également, annoncée la semaine dernière, est en route pour devenir “le standard mondial du monitoring des conteneurs dans le monde”, a réagi Michel Fallah, président fondateur de Traxens. Les 100 000 premiers dispositifs, en cours de fabrication au sud de la Chine, équiperont les conteneurs d’ici au premier trimestre 2020. Le choix de Maersk a été guidé par la volonté de bénéficier d’une visibilité sur l’état et la localisation du fret conteneurisé et d’offrir à ses clients une solution numérique de bout en bout.

Devenir "l'Amadeus” de la logistique

“Après avoir été des pionniers de l’utilisation de l’Internet des Objets dans notre flotte de conteneurs réfrigérés, nous sommes ravis de rejoindre Traxens et de contribuer à faire émerger cet énorme potentiel des conteneurs connectés, a commenté Ingrid Uppelschoten Snelderwaard, vice-présidente à la direction des équipements d’A.P. Moller - Maersk. Avec cet investissement, nous sommes impatients de travailler avec les principaux acteurs du secteur pour développer une solution de pointe dans le domaine des produits et technologies connectées, pour du fret à haute valeur ajoutée, tout en laissant les clients libres de leur choix grâce à l’interopérabilité et aux standards ouverts.”

Depuis six mois, Traxens est également partie à la conquête des 500 premiers chargeurs mondiaux avec une offre dédiée. “Supply Chain Diagnostic leur permet de comprendre la valeur de la donnée et de bénéficier de l’audit Traxens. Nous proposons à chaque chargeur de suivre le cycle de transport de 200 à 500 conteneurs dans le monde depuis deux à trois points d’origine”, poursuit Michel Fallah, qui s’est donné deux ans pour déployer son dispositif auprès des chargeurs.

Basée à Marseille, l’entreprise qui emploie 127 salariés nourrit l’ambition de devenir l’Amadeus (système de réservation mondial des compagnies aériennes) de la logistique.

Auteur

  • Nathalie BUREAU DU COLOMBIER  

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format