Menu
S'identifier

Corsica Linea investit pour équiper trois de ses navires au courant de quai

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 14.09.2018 | Dernière Mise à jour : 14.09.2018

Le Paglia Orba sera connecté à l’électricité au premier trimestre 2019, l’année suivante ce sera au tour du Pascal Paoli puis du Jean Nicoli.

Crédit photo NBC

Depuis l’ouverture du centre commercial des Terrasses du port en 2013, les fumées noires qui s’échappent des cheminées des ferries et cargo-mixtes de Corsica Linea se trouvent désormais en première ligne sur le rooftop. Dans le sillage de la Méridionale, Corsica Linea a annoncé ce 13 septembre qu’une partie de la flotte passerait au courant de quai d’ici deux ans.

Trois navires de Corsica Linea couperont leurs moteurs dès la fin des manœuvres d’accostage au quai du Maroc. L’adaptation des navires s’effectuera à l’occasion des arrêts techniques classiques au chantier. Le Paglia Orba sera connecté à l’électricité au premier trimestre 2019, l’année suivante ce sera au tour du Pascal Paoli puis du Jean Nicoli.

Une convention présentée fin octobre

Un tiers de l’investissement, de 4,5 millions d’euros, est supporté par l’Ademe et de la Région PACA (750 000 € chacune). Fin octobre, la convention entre le Conseil régional et Corsica Linea sera présentée au vote des conseillers régionaux.

Le président de la Région Renaud Muselier, qui a lancé le programme "Méditerranée du Futur", en faveur du climat l’an dernier, est à l’initiative de ce projet. Le port de Marseille Fos financera la construction à terre d’une station de distribution de 11 000 volts. La compagnie installera une potence d’alimentation électrique au poste à quai 78 (Terrasses du Port).

La phase de redressement achevée

Deux ans et demi après la reprise de la SNCM, la direction de Corsica Linea entend fixer un nouveau cap à l’entreprise. "Nous avons achevé la phase de redressement en mettant le client au cœur de nos préoccupations. A présent nous allons entrer dans une deuxième période, d’une durée de 5 à 10 ans, et travailler sur trois axes : le client, les enjeux sociaux, sociétaux en développant le tissu économique local et enfin le volet environnemental", explique Pierre Antoine Villanova, directeur général de Corsica Linea.

Si Marseille est le premier port de la continuité territoriale corse à fournir les navires en courant de quai, Ajaccio planche également sur la question. Délégataire du service public (DSP) maritime entre Marseille et l’île de Beauté aux côtés de la Méridionale jusqu’en octobre 2019, Corsica Linea a enregistré "une hausse de 15 % du nombre de passagers transportés en juillet et août 2018 sur un marché global en repli de 3 % ", précise M. Villanova qui annonce une croissance de 10 % du fret sur l’année 2018.

Auteur

  • Nathalie Bureau du Colombier

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format