Menu
S'identifier

Les clients du camion Tesla privilégient leurs propres stations de recharge

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 08.02.2018 | Dernière Mise à jour : 08.02.2018

Ces chargeurs ont refusé de dévoiler si le coût de développement et d’installation des chargeurs était pris en charge, totalement ou partiellement, par Tesla.

Crédit photo Tesla

Les clients du camion électrique de Tesla doivent maintenant se pencher sur les questions concrètes d'exploitation, et notamment la recharge des véhicules. Un réseau national restant hypothétiques, l'option qui consiste à se doter de ses propres stations de recharge semble tenir la corde.

Retour sur terre pour Tesla... Après avoir envoyé son roadster dans l’espace, le constructeur va devoir répondre aux angoisses des clients ayant commandé de nombreux exemplaires de son camion électrique. À commencer par construire un réseau de "méga-chargeurs" à énergie solaire, capable de recharger les camions en 30 minutes, le temps d’une pause réglementaire.

Des stations de recharge en propre

Reuters a appris que le constructeur collabore étroitement avec ses plus gros clients, comme Anheuser-Busch, PepsiCo et UPS, pour construire des terminaux de chargement. Ces clients comptent en effet disposer de leurs propres stations de recharge, un moyen d’approvisionnement jugé plus sûr qu’un hypothétique réseau national dont le déploiement pourrait prendre beaucoup de temps.

C’est également pour cette raison que les camions électriques seront affectés au démarrage à des itinéraires courts avec un retour à la base à la fin de la tournée. Anheuser-Busch a ainsi indiqué qu’il allait déployer des méga-chargeurs près de ses principales brasseries pour ses 40 Semis. UPS travaille également en étroite collaboration avec Tesla sur la construction de stations de recharge sur site pour alimenter ses 125 ensembles.

Une mutualisation des coûts

Ces chargeurs ont refusé de dévoiler si le coût de développement et d’installation des chargeurs était pris en charge, totalement ou partiellement, par Tesla. Un élément de réponse a été apporté par PepsiCo, qui a réservé 100 camions Tesla. Le géant agro-alimentaire a déclaré qu'il songeait déjà à mutualiser le coût de son installation avec d’autres entreprises...

L’addition risque d’être plus lourde que prévue pour ces clients pionniers. À titre de comparaison, un terminal de recharge rapide pour six bus électriques exploités en Californie revient à 250 000 $ (204 000 €). 

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format