Loi travail : reprise de la grève à la raffinerie de Grandpuits

La raffinerie Total de Grandpuits-Gargenville, en Seine-et-Marne © FO
La grève a repris lundi 6 juin à la raffinerie de Grandpuits, en Seine-et-Marne, malgré le vote vendredi de la majorité des salariés en faveur de la reprise du travail, a affirmé la CGT, ce qui "n'entrave pas le redémarrage" des installations, selon Total. "La grève a repris ce matin au changement de quart. La majorité des grévistes ont refusé de rentrer dans la raffinerie, ce qui porte toujours à six le nombre de raffineries en grève", a déclaré Emmanuel Lepine, responsable CGT de la branche pétrole. Un autre délégué CGT, Sébastien Varagnol, a par ailleurs assuré que la grève se poursuivait sur le site Petroineos de Lavéra, dans les Bouches-du-Rhône, "d'où aucune goutte de carburant ne sort depuis le 21 mai". En outre, la grève du personnel des terminaux pétroliers havrais (CIM), qui perturbe depuis quinze jours l'approvisionnement des raffineries et des aéroports parisiens, a été une nouvelle fois reconduite lundi, a annoncé la CGT. Au cours d'une assemblée générale organisée par la centrale cégétiste, syndicat unique de la Compagnie industrielle maritime, la grève a été reconduite pour 48 heures, jusqu'à mercredi à 17 heures, par un vote à 80 % des quelque 150 salariés présents, a-t-on précisé. Par ailleurs, à la raffinerie Total de Donges, en Loire-Atlantique, la grève a également été reconduite vendredi en assemblée générale par 200 salariés (sur les 650 que compte la raffinerie), soit 95 % des votants.

Industrie

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15