Maersk Tankers construit patiemment une flotte pour être pionnier dans le transport d'ammoniac

Article réservé aux abonnés

Maersk Tankers

L'exploitant de navires-citernes se met en ordre de marche pour répondre aux besoins à venir en matière de transport d'ammoniac, conforté par les nombreux projets autour de la production de cette énergie alliée de la transition énergétique. Et Maersk Tankers parie manifestement sur de gros volumes à acheminer. Ses futurs navires seront les plus grands du marché.
Alors que les technologies autour de l’ammoniac se développent – les essais techniques sont en cours chez les motoristes Man, WindGD et Wärtsilä, qui annoncent tous une commercialisation de moteurs spécifiques en 2025 et 2026 –, Maersk Tankers se met sur les rails pour répondre à la future demande de transport d'ammoniac.

L'exploitant de navires-citernes a transformé deux options pour de très grands transporteurs d'ammoniac (very large ammonia carriers, VLAC) en commandes fermes. Maersk Tankers avait contracté en fin d'année auprès du chantier naval sud-coréen Hyundai Samho Heavy Industries pour dix unités…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Marchés

Shipping

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15