Menu
S'identifier

Port de Lyon : CNR propose 4,8 ha pour un hôtel logistique

L'Officiel des Transporteurs | Fluvial | publié le : 28.08.2018 | Dernière Mise à jour : 28.08.2018

Le port de Lyon, "l'endroit idéal pour implanter un projet de logistique urbaine qui facilitera la distribution en ville", selon Clémence Aubert, responsable du projet à CNR, qui gère 22 sites portuaires sur le fleuve.

Crédit photo DR

Un projet de logistique urbaine est en gestation, sur 48 000 m2 libérés par Stef et Transalyon au port de Lyon. La Compagnie nationale du Rhône a effet lancé un appel à manifestation d'intérêt au début de l'été. Celui-ci impose des contraintes liées à la qualité de l’air, la fluidification du trafic et la mutualisation des tournées, en phase avec le verdissement de la métropole de Lyon.

En début d’été, la Compagnie nationale du Rhône (CNR) a lancé un appel à projet pour créer un hôtel logistique au nord-ouest du port de Lyon, sur 48 000 m2 que libèrent Stef et Transalyon. “Leur départ cette année libère un terrain précieux, avec une surface rare sur le port, en cœur d’agglomération, remarque Clémence Aubert, responsable du projet à CNR, qui gère 22 sites portuaires sur le fleuve. L’endroit idéal pour implanter un projet de logistique urbaine qui facilitera la distribution en ville. C’est dans l’ADN du port.”

Se regrouper par trois au moins

Le contexte compte aussi. La métropole de Lyon s’apprête en effet à tester sa zone à faible émission (ZFE) en 2019, avant une mise en service en 2020. C’est pourquoi l’appel à projet impose des objectifs forts d’amélioration de la qualité de l’air, de fluidification du trafic et de mutualisation des tournées retour, notamment… À ces fins ambitieuses, le cahier des charges de l’appel à projet contraint les candidats à se regrouper par trois, au moins – un exploitant, un investisseur et un architecte – pour présenter, d’ici au 28 septembre, un projet d’hôtel logistique.

Entre autres contraintes, la construction devra s’intégrer dans le tissu urbain (à proximité du stade de Gerland, classé monument historique). Le modèle économique, pérenne, reposera sur une organisation de livraisons massifiées, à l’aller comme au retour, avec des véhicules propres au GNV, à l’électricité ou à l’hydrogène... 

Aménagement du quai des énergies

D’ici à fin 2019, le port de Lyon aura justement aménagé son quai des énergies, qui proposera des stations de distribution de gaz compressé, d’électricité et d’hydrogène fabriqué sur place. Entre-temps, l’équipe lauréate de l’appel à projet d’hôtel logistique aura été désignée, au printemps, après une première phase de sélection de trois équipes cet automne, “autorisées” à remettre une offre qu’elles travailleront avec CNR. “Le processus prend du temps, relève Clémence Aubert. Mais il est à la hauteur des enjeux, essentiels pour l’agglomération et qui génère beaucoup d’attentes..." 

À la mi-juillet, 65 personnes, des investisseurs, des promoteurs, transporteurs et logisticiens, investisseurs, s’étaient présentés au “meet up”, la visite du terrain organisée par la CNR.

Auteur

  • Florence Roux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format