Menu
S'identifier

Logistique fluviale : Cemex et Batail-Log prêts à exploiter la vallée de la Seine

Actu-Transport-Logistique.fr | Fluvial | publié le : 28.10.2022 | Dernière Mise à jour : 28.10.2022

Florence Boutmy, directrice générale de CEMEX Matériaux Nord, et Tarik Baba, fondateur de Batail-Log.

Crédit photo Cemex

Cemex et Batail-Log, lauréats de l'AMI de l'Axe Seine, vont pouvoir répondre aux appels à projet et ainsi développer une logistique urbaine fluviale et décarbonée afin de diversifier les utilisations des quais et des installations portuaires entre Le Havre, Rouen et la Métropole parisienne.

Le spécialiste des matériaux de construction Cemex, déjà engagé par ailleurs dans la transition écologique, fait à nouveau parler de lui. Cette fois c’est dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêt destiné à développer la logistique urbaine de l’Axe Seine. Il a en effet été retenu, avec son associé dans cette affaire, la start-up Batail-Log, spécialisée dans la digitalisation et le pilotage de la supply chain de bout en bout.

Ensemble ils proposent de construire une offre commune destinée aux chantiers de second œuvre, ce sur plusieurs sites portuaires et peuvent désormais répondre aux appels à projets menés dans la continuité de l’AMI sur plusieurs sites portuaires de la région de Rouen et de la métropole parisienne. "Répondre aux futurs appels à projets représente une possibilité de franchir un cap dans l’évolution de nos activités tout en optimisant nos moyens matériels et humains portuaires, se réjouit Florence Boutmy, directrice générale de CEMEX Matériaux Nord. Si notre candidature est retenue, ce sera également l’occasion de renforcer nos ambitions en matière d’économie circulaire, en adéquation avec notre démarche Future in Action, par la mise en place de circuits efficients pour l’approvisionnement, le réemploi et la valorisation des marchandises."

Mutualisation des ressources disponibles sur le terrain

85 % des flux de marchandises et de matériaux sont actuellement transportés par camions en Vallée de Seine, selon l’estimation de la Métropole du Grand Paris. Une offre de transport fluviale sur ce territoire permettrait une alternative au tout routier et :

  • un transport plus vert et plus vertueux ;
  • de développer la voie fluviale, mode à fort potentiel économique ;
  • d’amener les marchandises au cœur des villes via le fleuve, via des flux massifiés et plus sécurisés ;
  • de favoriser la mixité des usages de amodiations portuaires ;
  • de revitaliser les quais à usage partagé, aujourd’hui sous-exploités
  • de désencombrer les axes routiers et les artères urbaines.

"L’originalité de notre approche se traduit par la mutualisation des ressources disponibles sur le terrain, notamment au niveau du foncier, du transport fluvial, du matériel portuaire ou encore du personnel, poursuit Florence Boutmy. La proximité de notre cœur d’activité avec la Seine nous offre en effet l’avantage de disposer sur site d’un personnel portuaire expérimenté dans la manutention et la navigation. Leur présence sur les emprises visées est garante d’une bonne gestion intégrée des quais ainsi que de leur entretien courant."  

Auteur

  • Marie-Helen Gallon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format