Menu
S'identifier

Le port de Duisbourg teste le taxi fluvial pour conteneurs

Actu-Transport-Logistique.fr | Fluvial | publié le : 09.05.2022 | Dernière Mise à jour : 09.05.2022

La direction du plus gros port fluvial d’Europe espère ainsi réduire les trajets à vide et augmenter l’efficacité des lignes fluviales tout en réalisant des économies sur les coûts de manutention.

Crédit photo Krischerfotografie

Duisport teste le taxi fluvial. Ce nouveau concept permet à une péniche de transporter en plus de sa cargaison des conteneurs isolés qui devraient, sinon, être transportés par la route.

Le port de Duisbourg teste le "taxi aquatique" pour conteneurs. Le concept prévoit que les péniches circulant sur le Rhin dans le cadre de lignes régulières transportent en plus de leur cargaison entre les différents terminaux du port quelques conteneurs isolés qui devraient, sinon, être transportés par la route. La direction du plus gros port fluvial d’Europe espère ainsi réduire les trajets à vide et augmenter l’efficacité des lignes fluviales tout en réalisant des économies sur les coûts de manutention. "Nous sommes nous-mêmes presque surpris du succès de cette formule auprès de nos clients, se félicite Kevin Gründer, le gérant de Duisport Agency, la société chargée de l’organisation de ces transports. Depuis janvier nous avons ainsi pu transporter 1 100 EVP par bateau, dont quantité de conteneurs de 40 pieds. Cela représente une économie de 650 à 700 transports par camion." 

Un important trafic de conteneurs vides

L’idée du taxi aquatique est née de la configuration locale. "Nous avons un important trafic de conteneurs vides, qu’il faut transporter entre les entrepôts et les différents terminaux. La configuration est telle que ces conteneurs doivent quasiment traverser toute la ville pour rejoindre leur destination finale", explique Kevin Gründer. Le trajet à travers la ville souvent embouteillée peut prendre jusqu’à trois heures, chargement et déchargement compris. Duisport, à la recherche d’une alternative aux trajets par la route, a eu l’idée du taxi. Un système équivalent existe déjà chez Rheincargo dans le port de Neuss-Düsseldorf où, depuis 2020, un système de taxi aquatique permet d’économiser jusqu’à 5 000 trajets en camion par an.

Le port de Duisbourg relie Rotterdam aux zones industrielles situées le long du Rhin et à la Suisse. Duisbourg est également reliée directement à la Chine via la nouvelle route de la soie. Le port est devenu au cours des dernières années une véritable plaque tournante trimodale pour les importations de l’Asie vers l’Europe.

Auteur

  • Nathalie Versieux, correspondante à Berlin

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format