Menu
S'identifier

Nomination

Laurent Hénart élu président du conseil d’administration de Voies navigables de France

Actu-Transport-Logistique.fr | Fluvial | publié le : 24.07.2019 | Dernière Mise à jour : 01.08.2019

Laurent souhaite que "que le fluvial puisse pleinement jouer son rôle au service de la transition écologique, de l’économie et de l’aménagement du territoire".

Crédit photo DR

A 50 ans, après audition auprès du Sénat, Laurent Hénart, maire de Nancy et vice-président de la Métropole du Grand Nancy, a été nommé président du conseil d’administration de Voies navigables de France le 17 juillet.

Maire de Nancy et vice-président de la Métropole du Grand Nancy, Laurent Hénart a été nommé le 17 juillet président du conseil d’administration de Voies navigables de France pour un mandat de 5 ans, via un décret du président de la République délibéré en Conseil des Ministres après audition auprès de l’Assemblée Nationale et du Sénat. Âgé de 50 ans, Laurent Hénart préside le Mouvement Radical, est diplômé de l’IEP de Paris et avocat au barreau de Nancy.

3 objectifs

Laurent Hénart s'est fixé en priorité 3 objectifs : "Premièrement, accompagner l’évolution de VNF conformément aux orientations fixées par la loi LOM et installer durablement l’établissement dans le paysage ; ensuite, assister le directeur général dans la défense des intérêts de VNF, notamment auprès du parlement, dans la mise en œuvre concrète de la LOM, et auprès des autorités européennes ; enfin, atteindre un niveau satisfaisant d’investissement pour assurer la régénération et la modernisation du réseau fluvial, mais aussi le développement de l’intermodalité". Il souhaite "mobiliser l’ensemble des acteurs, collectivités locales qui ont envie de s’impliquer davantage en faveur de la vitalité du fluvial dans leur territoire, professionnels du transport et du tourisme, acteurs de l’environnement, pour que le fluvial puisse pleinement jouer son rôle au service de la transition écologique, de l’économie et de l’aménagement du territoire".

En tant que député de Meurthe-et-Moselle, de 2002 à 2012, Laurent Hénart a présidé le groupe d’études "Voies navigables et transports multimodaux" et soutenu des projets fluviaux. Il a pris part au Grenelle de l’Environnement en 2007 et à l’élaboration du schéma national des infrastructures de transport (SNIT), prévu par loi Grenelle I du 3 août 2009, visant à définir la politique de la France en matière d'infrastructures de transport pour les 20 à 30 ans à venir dans lequel la part des modes alternatifs à la route a été très fortement renforcée.

 

Auteur

  • Marie-Helen Gallon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format