Menu
S'identifier

Intermodalité rail/fleuve : nouvelle complémentarité sur l’axe Rhône-Saône

Actu-Transport-Logistique.fr | Fluvial | publié le : 07.12.2021 | Dernière Mise à jour : 15.12.2021

6 millions de tonnes et 88 600 conteneurs ont été transportés sur le Rhône et la Saône en 2019.

Crédit photo Olivier Constant

Le report modal se traduit par la signature d’une alliance fer/fleuve entre la CNR, SNCF Réseau et VNF sur l’axe Rhône-Saône. Devrait en découler la construction de chaînes logistiques bas carbone économiquement pertinentes. 

L’alliance fer/fleuve signée le 25 janvier 2021 au niveau national entre SNCF Réseau et VNF (Voies Navigables de France) poursuit sa déclinaison au niveau régional. La dernière en date, du 24 novembre 2021, concerne l’Axe Rhône-Saône. Ce dernier est d’autant plus important qu’il est présenté comme le principal corridor de transport entre le sud de l’Europe de l’Ouest, la Méditerranée occidentale et le nord de la France, et au-delà l’Europe du Nord et de l’Est. Il dispose à la fois d’un réseau ferroviaire de 1 000 km au trafic intense, d’une infrastructure fluviale à grand gabarit (le Rhône depuis la Méditerranée et la Saône jusqu’à Pagny), du plus grand port maritime de France comme porte d’entrée (Grand Port maritime de Marseille), de cinq autres ports maritimes (Sète, Toulon…) et d’un maillage d’une dizaine de ports multimodaux (Arles, Avignon-Le Pontet, Portes-Lès-Valence, Salaise-Sablons, Lyon, Villefranche-sur-Saône, Mâcon, Chalon, Pagny…).

Un report modal faible

Le report modal depuis le GPM de Marseille vers les deux modes massifiés reste, à ce jour, faible (de l’ordre de 15 % pour le ferroviaire et de 7 % pour le fluvial) alors que "leurs potentialités, leurs capacités, leurs atouts et les besoins de la société de recourir à des solutions de transport faiblement émissives sont particulièrement forts", explique le communiqué conjoint publié par la Compagnie Nationale du Rhône (CNR), SNCF Réseau et VNF. 

Un corridor majeur

Après avoir déjà développé une forte culture de coopération en étant, notamment, membres de l’agence de développement Medlink Ports, les trois partenaires se sont fixé quatre axes de travail principaux pour les cinq prochaines années : 

  • développer une connaissance commune des besoins et des solutions à apporter aux chargeurs, transporteurs, commissionnaires de transports et ports multimodaux. Les partenaires proposeront notamment des solutions de substitution d’un mode vis-à-vis de l’autre en période de travaux ; 
  • promouvoir conjointement les solutions fer/voie d’eau auprès des chargeurs et logisticiens ;
  • mettre à disposition ou diffuser des outils pratiques adéquats à l’attention des chargeurs, transporteurs, commissionnaires de transports au travers, notamment, d’une cartographie interactive numérique mettant en exergue les qualités des réseaux, leur interconnexion, leurs accès et leur mode d’exploitation et d’un éco-calculateur objectivant l’impact positif du report modal ;  
  • favoriser et faire la promotion de la solution innovante s’appuyant sur la technologie blockchain pour mettre en relation, de manière rapide et sécurisée, les nombreux acteurs sur la même chaîne logistique et développer ainsi une meilleure intermodalité. 

Nul doute que les infrastructures déjà en place, et en particulier celles de VNF qui pourraient permettre de multiplier par quatre le transport fluvial de marchandises, constitueront autant d’atouts pour l’atteinte d’un report modal amplifié.

Auteur

  • Olivier Constant 

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format