Menu
S'identifier

EDF s’engage avec VNF pour développer le transport fluvial

Supply Chain Magazine | Fluvial | publié le : 09.12.2019 | Dernière Mise à jour : 09.12.2019

Transbordement sur barge d’un rotor d’alternateur de plusieurs centaines de tonnes.

Crédit photo DR

L’Unité de Logistique et Maintenance d’EDF et Voies navigables de France (VNF) ont signé un partenariat au terme duquel l’industriel de l’énergie s’engage à étudier systématiquement une solution fluviale et fluviomaritime pour l’ensemble de ses transports.

A l’occasion de la convention d’affaires Riverdating organisée à Liège les 27 et 28 novembre, l’Unité de Logistique et Maintenance (ULM) d’EDF et Voies navigables de France (VNF) ont signé un partenariat au terme duquel l’industriel de l’énergie s’engage à étudier systématiquement une solution fluviale et fluviomaritime pour l’ensemble de ses transports, en particulier pour l’acheminement de pièces lourdes, indivisibles et de grandes dimensions, à destination ou en provenance des sites de production, de maintenance ou de distribution d’électricité.

De son côté, VNF va accompagner EDF grâce à ses outils d’aide à la décision (éco-calculateur, cartes de navigation, applications pour identifier les solutions portuaires ou pour le suivi des bateaux en temps réel) et ses dispositifs de financement utiles au développement d’installations portuaires (PARM), ou à l’adaptation des bateaux (PAMI).

Une vintaine d'opérations fluviales cette année

L'ULM d’EDF prévoit par ailleurs de développer des méthodes de chargement innovantes pour améliorer la compétitivité du fluvial comme solution logistique. En 2019, l’ULM d’EDF aura réalisé environ 3 700 transports routiers conventionnels et 380 transports dits "exceptionnels", dont une vingtaine par voie fluviale.

Ces derniers concernent des pièces lourdes, indivisibles et de grandes dimensions comme par exemple un rotor d’alternateur de 220 tonnes acheminé entre le site de stockage de St-Leu d’Esserent (Oise) et la Belgique. "Le réseau fluvial n’est pas saturé et pourrait, par exemple sur le bassin de la Seine, accueillir 4 fois plus de trafic qu’aujourd’hui. Il ne connait pas de congestion, même au coeur des grandes agglomérations, et permet un strict respect des délais", a souligné Thierry Guimbaud, le DG de VNF lors de la signature de ce partenariat avec EDF. 

Auteur

  • Jean-Luc Rognon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format