Menu
S'identifier

Une nouvelle ligne capillaire pérennisée en Centre-Val de Loire

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 25.05.2021 | Dernière Mise à jour : 25.05.2021

Les lignes capillaires fret de la Région Centre-Val de Loire sont essentielles pour l’acheminement des céréales. 

Crédit photo OC

Une nouvelle convention relative au financement des travaux de pérennisationd’une ligne capillaire fret vient d’être signée en Région Centre-Val de Loire. D’autres lignes devraient bénéficier à leur tour d’engagements financiers
incluant à la fois l’Etat, la Région et les chargeurs.

L’union sacrée autour du maintien des lignes capillaires fret se poursuit en Région Centre-Val de Loire. Signée le 10 mai 2021, la convention relative au financement des travaux de pérennisation de la ligne à voie unique Les Aubrais (Orléans) – Orgères-en-Beauce engage les quatre partenaires concernés à hauteur de 7,55 millions d’euros (M€). C’est l’Etat qui prendra en charge la somme la plus importante avec 4,4 M€. La Région Centre-Val de Loire apportera de son côté 2,15 M€. Enfin, les coopératives agricoles Axéréal et SCAEL s’engageront pour respectivement 0,6 et 0,4 M€.

Pérennisée pour dix ans

Les travaux débuteront à la fin octobre 2022, la ligne redevenant opérationnelle courant mars 2023 pour une durée de dix ans. Elle pourrait, par la suite, bénéficier de nouveaux investissements dans le cadre d’un projet de réouverture au service voyageurs de l’ensemble de la ligne Orléans-Voves-Chartres. SNCF Réseau assurera la maîtrise d’ouvrage de l’opération, laquelle prévoit notamment le remplacement d’environ 4 900 traverses, la régénération de rails et de ballast sur un linéaire de 8,2 kilomètres et le renouvellement des platelages d’une dizaine de passages à niveau.

Le maintien de la ligne était d’autant plus crucial qu’elle voit passer chaque année près de 160 000 tonnes de céréales. Celles-ci sont acheminées vers La Rochelle, Nantes, Rouen, la Région Bretagne et Dunkerque de même qu’à destination des pays limitrophes à la France. La ligne est également stratégique  en ce sens qu’elle dessert la base aérienne militaire de Bricy, l’une des plus importantes bases de l’armée de l’Air et de l’Espace.

Cinq lignes supplémentaires à venir

Ne disposant pas de solutions fluviales, la Région voit donc dans le train la possibilité de participer à la limitation des émissions de gaz à effet de serre. Surtout, et comme l’expliquent certains maires des petits bourgs traversés par les camions, "l’excès de camions de transport devient insupportable."

Le message a été reçu puisque la Région planche dès maintenant sur la pérennisation de cinq lignes capillaires fret supplémentaires : Orgères-Fains-laFolie (9,3 km), Gien-Nevoy (5 km), Orléans-Châteauneuf-sur-Loire (26,3 km), Malesherbes-La Chapelle-la-Reine (16,5 km) et Montargis-Bellegarde-Quiers (24,7 km). La région Centre-Val de Loire reste à ce jour l’une des régions les plus avancées en matière de pérennisation des lignes capillaires fret associant un ou plusieurs chargeurs.

Auteur

  • Olivier Constant 

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format