Menu
S'identifier

L’UE veut étendre les corridors ferroviaires à l’Ukraine et la Moldavie

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 01.09.2022 | Dernière Mise à jour : 01.09.2022

L’UE va également proposer que les nouvelles lignes de chemin de fer tracées au sein de l’Union respectent toutes à l’avenir les standards d’écartement européens.

Crédit photo DR

Constatant les conséquences de la guerre en Ukraine sur les marchés et les chaines d’approvisionnement, la Commission européenne a proposé fin juillet d’intégrer l’Ukraine et la Moldavie, y compris les ports d’Odessa et de Marioupol, aux corridors ferroviaires européens.

L’Union européenne (UE) veut intégrer l’Ukraine et la Moldavie au réseau ferroviaire trans-européen (TEN-V). En contrepartie, la Russie et la Biélorussie en seraient exclues "puisqu’une coopération avec ces deux pays ne nous semble pas relever des intérêts de l’UE", précise la Commission.

Constatant les conséquences que la guerre en Ukraine a sur les marchés et les chaines d’approvisionnement, la Commission européenne a proposé fin juillet aux Etats membres d’intégrer l’Ukraine et la Moldavie, y compris les ports d’Odessa et de Marioupol, aux corridors ferroviaires européens.

Un rôle important pour la reconstruction de l'Ukraine

Quatre corridors concernés devraient être étendus à ces deux pays, selon le projet de la Commission.
"Notre proposition va contribuer à améliorer la connexion de ces pays avec l’UE, et à faciliter les échanges économiques et les liaisons pour les individus comme pour les entreprises et les marchandises, estime la Commissaire aux Transports Adina Valean dans un communiqué de presse. Ces corridors joueront en outre un rôle important pour la reconstruction de l’Ukraine. Nos efforts pour faire sortir les céréales d’Ukraine par le biais de corridors ferroviaires de solidarité ont montré à quel point les liaisons intra-européennes sont importantes, et que nous devons augmenter le niveau de convergence au sein du réseau européen, que nous devons le rendre plus résistant aux crises, pour renforcer le marché intérieur."

L’UE va également proposer que les nouvelles lignes de chemin de fer tracées au sein de l’Union respectent toutes à l’avenir les standards d’écartement européens. La proposition de Bruxelles concernant l’Ukraine et la Moldavie a été intégrée aux négociations en cours depuis le début de l’année au parlement européen et au Conseil portant sur les réseaux TEN-V.
 

Auteur

  • Nathalie Versieux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format