Menu
S'identifier

L’ouverture de la concurrence dans le fret ferroviaire a induit une profonde réorganisation

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 27.10.2017

La libéralisation du fret ferroviaire a rabattu les cartes du secteur. du côté des entreprises privées.

Crédit photo © Europorte

Alors que le transport ferroviaire de voyageurs s'apprête à plonger à son tour dans le bain de l'ouverture à la concurrence, les acteurs du fret ont apporté leur témoignage, lors d’un colloque organisé au Sénat il y a quelques jours. En substance, les intervenants ont défendu l’idée que le secteur était plutôt bien préparé.

À la veille de l’ouverture à la concurrence des services ferroviaires de voyageurs, le retour d’expérience de la libéralisation du fret a fait l’objet d’un débat lors d’un colloque organisé au Sénat le 24 octobre. Baisse des trafics, absence d’efficacité du système, infrastructures peu fiables, politique tarifaire nébuleuse, etc. : il est désormais coutumier d’entendre que le marché n’était pas prêt.

Pourtant, "les entreprises ferroviaires comme les clients et les commissionnaires n’étaient pas mal préparés", revendique Pascal Sainson, président d’Europorte. Un avis partagé par Patrick Nierat, économiste à l’IFSTTAR qui estime que "seuls l’État et la SNCF se sont laissés surprendre".

Une réorganisation salutaire

En coulisses, il semblerait que cette libéralisation a rabattu les cartes du secteur. "Elle s’est aussi traduite par une réorganisation salutaire au sein des entreprises ferroviaires privées",  observe Patrick Nierat.

En effet, "commercialement la durée d’engagement moyenne de nos contrats est aujourd’hui de dix ans. Socialement nous sommes parvenus à mettre sur pied notre convention collective dans les deux ans qui ont suivi la libéralisation et nos statistiques en matière de sécurité ne nous font pas rougir. Aujourd’hui, ce qui nous différencie de la SNCF, c’est que nous ne savons pas vendre à perte", résume Pascal Sainson.

Un match France-Allemagne

Au cours du débat, la comparaison avec le fret allemand, ouvert à la concurrence depuis 1994, a mis en perspective des stratégies politiques et économiques différentes. "L’Allemagne a su conserver son industrie et sa production intra muros. En France, nous avons externalisé notre production et nous importons beaucoup plus que nous n’exportons", distingue Renée Ingelaere, vice-présidente de la section des activités économiques du Conseil économique social et environnemental (CESE).

Autre différence : une approche multimodale peut-être plus développée outre-Rhin. "Géographiquement, l’Allemagne est située à proximité des ports du Range Nord, dont les flux portent beaucoup l’activité ferroviaire", analyse Patrick Nierat.

Une piste législative

Souhaitant profiter de l’appel d’air de l’ouverture du marché voyageurs, plusieurs sénateurs s’apprêtent à déposer une proposition de loi, dont quelques préconisations pourraient impacter le fret. "Nous demandons la mise en place d’un dispositif contraignant d’accès aux données du gestionnaire d’infrastructure, le transfert de matériels roulants aux opérateurs ou la création d’une entreprise de location de matériels roulants", cite Hervé Maurey, sénateur de l’Eure et président de la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat.

Sur le terrain, les avis divergent quant à la gouvernance. "La stratégie ne doit plus venir de l’État mais des entreprises", assure Renée Ingelaere. Les élus de terrain semblent également faire parti des interlocuteurs dont le rôle est susceptible d’évoluer. "Il faut que les collectivités locales encouragent les logisticiens ou les chargeurs à implanter leurs plates-formes à proximité d’une connexion ferroviaire et/ou fluviale", estime Patrick Nierat.

Thème(s) associé(s)

Entreprises ferroviaires

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format