Menu
S'identifier

Les premiers trains UN Ro Ro circuleront fin 2019 au départ de Toulon

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 16.11.2018 | Dernière Mise à jour : 16.11.2018

Deux trains fret par semaine de 60 à 80 EVP de capacité circuleront fin 2019 entre Brégaillon, Paris et/ou Calais. 

Crédit photo © N.B.C.

C’est confirmé, les premiers trains chargés de conteneurs de la compagnie UN Ro Ro devraient quitter le port de Brégaillon fin 2019 et relier directement Paris et/ou Calais. Les travaux de remise en état de la voie ferrée ont débuté mi-novembre et devraient durer jusqu’à la fin du premier trimestre.

À l’image de Trieste, la compagnie Un Ro Ro réclame depuis plusieurs années la possibilité de recharger sur le rail les remorques débarquées des navires pour gagner directement le nord de la France et la Grande-Bretagne. Soucieux de satisfaire la requête de son principal client, le port de Toulon a conduit des études de report modal mais s’est rapidement confronté à des difficultés techniques au niveau du tunnel du Mussuguet. L’ouvrage, situé entre Cassis et d’Aubagne, ne permet pas le passage des remorques sauf à réaliser une coûteuse mise au gabarit par SNCF Réseau. Ce ne sont donc pas des remorques qui circuleront sur les voies à leur remise en service mais des conteneurs. "Une première étape, assure Jérôme Giraud, le directeur des ports de Toulon. Nous voulons démontrer notre capacité à effectuer du report modal."

Deux trains conteneurs par semaine 

Connu pour son flot de remorques acheminées entre le port de Pendik en Turquie et Toulon Brégaillon, UN Ro Ro n’a cessé d’augmenter la part des conteneurs sur ses navires. Les boîtes qui appartiennent aux chargeurs sont chargées sur des Mafis en pontée ou dans les cales des rouliers. "En 2018, nous traitons 400 conteneurs par mois, soit 30 à 40 par escale. Nous sommes capables de constituer des trains complets de conteneurs et caisses mobiles de 60 à 80 Evp", annonce Jérôme Giraud.

Le service pourrait débuter fin 2019 à raison d’un à deux trains par semaine une fois les travaux achevés. Des trains qui remonteront le fret vers le nord de la France. Toutefois, sans attendre la mise en service d’un service type Modhalor, le directeur du port souligne la possibilité d’effectuer du brouettage des remorques vers le terminal ferroviaire de Marseille ou vers celui de Miramas. "Vu depuis le Japon, qu’est-ce qu’un brouettage entre la Seyne et Marseille pour Toyota qui expédie ses pièces détachées à son usine de Valenciennes ?", relativise Jérôme Giraud. Actuellement, le manutentionnaire Nicolas Frères opère un service de brouettage de véhicules destinés à la Corse entre Marseille et Toulon.

Un investissement de 3,7 M€

Réalisés par Colas Rail, les travaux portent sur la remise en état des 400 m de voies qui constituent le terminal ferroviaire bord à quai de Brégaillon et le remplacement du pont Eiffel de la Seyne-sur-Mer. Situé à 1,6 km du port, le pont a été déclaré inapte à la circulation ferroviaire il y a sept ans après le passage forcé de poids lourds. L’investissement de 3,7 M€ est financé par la CCI du Var, Toulon Provence Métropole, le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, le Conseil Régional PACA et l’Etat, à hauteur de 20 % chacun.

Depuis la première touchée à Brégaillon en 2011, les flux franco-turc enregistrent une croissance continue. En 2017, UN Ro Ro, passé en avril dernier dans le giron du géant danois DFDS, a porté la fréquence du service à trois escales par semaine et a agrandi ses navires pour augmenter la capacité d’emport. En 2019, des rouliers encore plus grands (500 remorques contre 300 actuellement par navire) sont annoncés sur le service.  En 2017, 69 500 remorques (soit 990 000 tonnes) ont voyagé entre Brégaillon et Pendik.

Auteur

  • Nathalie BUREAU DU COLOMBIER

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format