Menu
S'identifier

La compagnie ferroviaire suisse SBB Cargo reste sous pression

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 18.03.2020 | Dernière Mise à jour : 19.03.2020

SBB Cargo Suisse a de son côté terminé l’année sur une perte de 26 millions d’euros, une somme en partie compensée par la vente de matériel roulant.

Crédit photo DR

SBB Cargo, compagnie suisse de fret ferroviaire, a réalisé en 2019 un bénéfice de 3 millions de francs suisses (CHF, 2,83 millions d’euros). Mais c'est l'activité internationale du groupe qui a été en croissance, avec un bénéfice de 5,5 MCHF. SBB Cargo Suisse a subi 26 MCHF de pertes, en partie du fait de la réduction des subventions fédérales.

La compagnie de fret ferroviaire suisse SBB Cargo a terminé l’année 2019 sur un bénéfice de 3 millions de francs suisses (CHF, 2,83 millions d’euros), a annoncé mi-mars le directeur financier Christoph Hammer lors de la présentation des résultats de l’entreprise à Zurich. C'est à la seule division SBB Cargo International, dont le bénéfice a atteint 5,5 MCHF (contre 6,1 MCHF en 2018), que ces résultats sont imputables.

Les subventions en baisse

L’an passé, SBB Cargo International a vu son activité reculer de 3 % en termes de tonnes au kilomètre. 75 % de SBB Cargo International appartenant à SBB Cargo, ce sont 4,1 ​​​​​​MCHF de bénéfices qui apparaissent dans le bilan de la société. SBB Cargo Suisse a de son côté terminé l’année sur une perte de 26 millions d’euros, une somme en partie compensée par la vente de matériel roulant. SBB Cargo a souffert entre autres, l’an passé, d’une réduction de 14 ​​​​​​MCHF du montant des aides de l’Etat, ainsi que du recul de certaines activités telles que les transports pour l’industrie automobile, pour l’acier et la chimie.

La Suisse réfléchit à un trajet alternatif

Malgré ces résultats décevants, le fret ferroviaire est appelé à se développer en Suisse. Le montant des aides de l’Etat, que la Suisse envisageait un temps de supprimer, sera maintenu à hauteur de 55 ​​​​​​MCHF jusqu’en 2030, conformément à une décision du Conseil national, contre 100​​​​​​​ MCHF par an à l’heure actuelle. 

Le retard pris dans la réalisation du tunnel du Saint-Gothard côté allemand oblige la Suisse à maintenir ses subventions pour compenser le manque de compétitivité du fret ferroviaire à travers le pays. Pour faire pression sur l’Allemagne, la confédération réfléchit à un trajet alternatif vers le nord via la France et la Belgique. "Cela permettrait de compenser les problèmes de capacité dans la vallée du Rhin côté allemand", se félicite Jon Pult, président de l’association Initiative alpine, pour la protection des Alpes. 

Auteur

  • Nathalie Versieux, correspondante à Berlin

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format